Carter passe 1598 coups de pied en 24h !

Carter passe 1598 coups de pied en 24h !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 08 avril 2022 à 14h30

Dan Carter (40 ans) a réussi son pari en passant 1598 coups de pied en 24h à l'Eden Park d'Auckland. Un défi pour la bonne cause, afin d'aider les enfants du Pacifique avec l'Unicef.



Il l'a fait ! Lancé depuis jeudi matin dans un défi fou, convertir 1598 pénalités en 24 heures pour aider les enfants du Pacifique avec l'Unicef, Dan Carter a réussi son pari. Sur la pelouse de l'Eden Park d'Auckland, l'ancien demi de mêlée des All Blacks, qui vient de fêter ses 40 ans, a eu besoin de 1637 coups de pieds pour en inscrire 1598 (98% de réussite), comme son total de points inscrits en carrière avec la Nouvelle-Zélande. Il a eu aussi besoin de se faire masser à plusieurs reprises, lui qui frappait pendant les 40 premières minutes de chaque heure avant d'observer un repos bien mérité pendant 20 minutes. Avec cette performance remarquable, il a déjà récolté plus de 385 000 dollars néo-zélandais (un peu plus de 243 000 euros), qui vont permettre d'assainir l'eau de 134 000 enfants des Kiribati, des Îles Salomon et du Vanuatu.

"Je veux juste aller dans le Pacifique et leur donner l'argent", a lâché, très ému, l'ancien Perpignanais et Racingman après cet épuisant « kickathon ». Il s'était auparavant confié sur ces 24 heures pas comme les autres, et expliqué comment il avait trouvé l'énergie pour tenir. "J'ai de la chance, parce que j'ai de l'adrénaline en plus : je fais ça pour une bonne cause. Donc quand ça devient dur et qu'il y a une petite voix qui te dit : « Vas dormir ou abandonne », je peux penser à l'impact que ça va avoir sur les enfants du Pacifique, a raconté au New Zealand Herald celui qui a reçu la visite d'amis et d'anciens coéquipiers dans un Eden Park désert. D'habitude, je suis au lit à 9h. Avec des jeunes enfants qui se lèvent à 5 ou 6 heures, il faut se coucher tôt. Pendant la nuit, j'ai pensé que ça allait être plus dur. Que ça pourrait me casser. Mais le fait que des amis viennent à différents moments m'a beaucoup aidé à passer le cap." Richie McCaw, ancien capitaine de Carter chez les Blacks, était lui admiratif de la performance, et soulignait à quel point il était toujours "en grande forme".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.