Paris 2024 : Retour sur le passage de la flamme olympique à la Réunion

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 13 juin 2024 à 10h26

Revivez le passage de la flamme olympique sur l'île de la Réunion, où c'est l'ancien handballeur Daniel Narcisse qui a allumé le chaudron.

"La Réunion est une terre de champions, je porte la flamme mais surtout mon île." Il était fier, Jackson Richardson. L'ancien handballeur faisait partie des relayeurs mercredi lors de la 30e étape du parcours de la flamme olympique, de passage à la Réunion après une étape annulée en Nouvelle-Calédonie, et alors qu'elle avait vu la Guyane dimanche pour le début du « relais des océans ». Et c'est un autre ex-handballeur tricolore, Daniel Narcisse, qui a allumé le chaudron en fin de journée à Saint-Denis, la ville de naissance du double champion olympique, quadruple champion du monde et triple champion d'Europe.


C'est à Saint-Paul que le relais est parti dans la matinée, avec l'ancienne joueuse de water-polo Mireille Faïn. A Saint-Pierre, c'est donc Richardson qui était à l'honneur dans sa ville natale, au pied du fameux piton de la Fournaise. A Saint-Joseph, Jean-Louis Prianon a fièrement porté la torche chez lui. "C'est une fierté pour La Réunion, pour la France. On fait quelque chose d'incroyable, on ne s'en rend peut-être pas compte aujourd'hui mais sûrement plus tard. Les Jeux Olympiques en France, c'est tous les 100 ans. Dans 100 ans, on ne sera plus là", a réagi pour la 1ère l'ancien athlète, qui avait terminé au pied du podium du 10 000 m lors des Jeux Olympiques de Séoul en 1988.

Place à la Polynésie

L'ancien attaquant parisien Guillaume Hoarau faisait lui aussi partie des relayeurs de cette flamme olympique, qui a également arpenté Saint-Benoît et Sainte-Suzanne avant l'arrivée à Saint-Denis, le tout dans une belle ambiance surchauffée. Après l'allumage du chaudron par Narcisse, la fête s'est poursuivie, avec notamment des concerts de Baster, Léa Churros ou encore Pix'l. Place désormais à la Polynésie française, où la flamme verra notamment Teahupoo, qui accueillera les épreuves de surf lors des Jeux Olympiques de Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.