Euro 2022 (F) : Victoire facile pour les Bleues face à la Macédoine du Nord

Euro 2022 (F) : Victoire facile pour les Bleues face à la Macédoine du Nord©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 05 novembre 2022 à 19h40

Intraitables en défense durant la première période et appliquées en attaque, les Bleues ont démarré leur Euro 2022 par un succès sur la Macédoine du Nord, co-organisateur de la compétition.



Les Bleues ne pouvaient pas espérer un meilleur début d'Euro. Opposées pour leur entrée en lice à la Macédoine du Nord, co-organisateur du tournoi avec la Slovénie et le Monténégro, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont signé une prestation d'ensemble plus que satisfaisante pour signer leur premier succès dans la compétition. Un des maillons forts des Bleues a été sans contestation Cléopâtre Darleux (9 arrêts à 64% d'efficacité), qui a purement et simplement écœuré l'attaque macédonienne durant le premier quart d'heure. En effet, ce n'est qu'au bout de quinze minutes que Jovana Kiprijanovska (1 but sur 5 tirs) a été en mesure de débloquer le compteur de son équipe. Un laps de temps qui a permis à l'équipe de France, emmenée par sa capitaine Estelle Nze Minko (2 buts sur 3 tirs) et Grâce Zaadi (3 buts sur 4 tirs) de s'envoler au tableau d'affichage... mais pas trop. En effet, les Tricolores ont connu quelques soucis offensifs face à Jovana Micecska (9 arrêts à 30% d'efficacité). Néanmoins, après un relatif trou d'air, les Bleues ont repris leur marche en avant. Coralie Lassource (4 buts sur 4 tirs) a emmené un 5-0 en six minutes qui a rapproché son équipe de la barre des dix buts d'avance.

Les Bleues n'ont jamais été en difficulté

Grâce à Jovana Sazdovska (3 buts sur 6 tirs), la Macédoine du Nord a rejoint les vestiaires avec un retard limité à sept longueurs. La barre des dix buts d'avance, l'équipe de France a pu l'atteindre après seulement cinq minutes en deuxième période. Chloé Valentini (1 but sur 2 tirs) et Alicia Toublanc (3 buts sur 3 tirs) ont signé un 3-0 pour y parvenir. L'écart aidant, les Bleues n'ont pas donné la pleine mesure de leur talent et les débats se sont équilibrés. Les deux équipes se sont rendu coup pour coup pendant quasiment dix minutes. Il faut dire qu'Olivier Krumbholz a pris le parti de faire tourner son effectif, avec notamment Floriane André (6 arrêts à 40% d'efficacité) qui est entrée dans la cage. Tamara Horacek (3 buts sur 5 tirs) et Lucie Granier (2 buts sur 5 tirs) ont apporté leur contribution à l'effort collectif pour permettre aux Tricolores d'atteindre leur avance maximale de onze longueurs à l'entame des dix dernières minutes. Une fin de match que les joueuses de l'équipe de France ont traversé avec sérénité pour aller chercher une victoire de dix longueurs (24-14) qui leur permet de prendre un très bon départ dans ce championnat d'Europe, pour lequel leur objectif est au minimum le dernier carré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.