Ligue Europa (J1) : Le Bayer Leverkusen en démonstration contre Nice

Ligue Europa (J1) : Le Bayer Leverkusen en démonstration contre Nice©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 22 octobre 2020 à 21h05

Ce jeudi, lors de la 1ere journée de la Ligue Europa, Nice n'a pas fait le poids face au Bayer Leverkusen (6-2) et débute son aventure européenne par un premier avertissement.

Il y a une pluie de buts, mais il n'y a pas eu de match : voici le constat que Patrick Vieira peut dresser après la débâcle niçoise sur la pelouse de Leverkusen, ce jeudi (2-6). Les Aiglons ont sombré dans une rencontre en deux temps, où la seconde période a montré des signes de découragements rédhibitoires à ce niveau.

Nice débordé d'entrée

Dès les premières minutes, le Bayer Leverkusen a donné le ton. Plus haute, plus agressive, plus athlétique, la formation allemande a rapidement asphyxié les Niçois par son pressing intense. L'ouverture du score rapide d'Amiri au terme d'un superbe enchaînement est survenue logiquement (1-0, 11e). La bande à Patrick Vieira n'a pas eu le temps de reprendre ses esprits que le Bayer faisait déjà le break par Alario, à la conclusion d'un nouveau mouvement collectif de grande qualité (2-0, 16e). Nice a continué à souffrir, mais le Gym a fini par reprendre des couleurs en fin de première période. Un temps fort matérialisé par la réduction du score de Gouiri, facile à la réception d'un centre de Nsoki (2-1, 31e). Il était alors logique d'imaginer qu'un autre match débuterait : ce fut tout le contraire.

Une défense aux abois en fin de match

La mi-temps a coupé les jambes niçoises et Leverkusen s'est déchaîné dans la dernière demi-heure. L'ancien Parisien Diaby a creusé l'écart (3-1, 61e) avant que Bellarabi n'y aille de son doublé pour doucher les derniers espoirs (79e, 83e). Wirtz s'est même offert le luxe d'inscrire un sixième but pour le Bayer (6-1, 87e) - la réduction du score anecdotique de Claude-Maurice dans la foulée étant une bien maigre consolation (6-2, 90e). Un soir à oublier dans cette semaine maussade pour le football français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.