Le carré tragique du PSG en Ligue des champions

Le carré tragique du PSG en Ligue des champions©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 10 mars 2022 à 15h56

Le Paris Saint-Germain a encore fait passer une soirée bien contrastée à ses supporters mercredi soir, avec cette élimination à nouveau impensable en Ligue des champions sur le terrain du Real Madrid (3-1). Il y en avait déjà eu trois autres.


2014 - Chelsea

Sans aucun doute, il s'agissait de l'élimination la plus défendable parmi les trop nombreux retournements de situation qui ont frappé le PSG depuis près de dix ans en C1. C'était en quarts de finale, et après avoir battu les Blues 3-1 à l'aller au Parc (Javier Pastore avait marqué dans le temps additionnel), ceux-ci s'étaient imposés 2-0 dans les derniers instants au retour, à Stamford Bridge. Demba Ba avait inscrit le but vainqueur et s'excusait presque au coup de sifflet final, lui le supporter parisien.

2017 - Barça

Là non plus, pas beaucoup de débat pour affirmer que la "remontada" du 8 mars 2017 à Barcelone demeurera à tout jamais le souvenir le plus douloureux pour les fans du club de la capitale. Après le récital 4-0 de l'aller au Parc en huitièmes de finale, les Catalans l'emportent 6-1 au retour alors qu'ils ne menaient que 3-1 à la 88eme minute. On connaît la suite : un doublé de Neymar, 88eme, 90eme+1 sur penalty) et ce dernier but de Sergi Roberto à la 95eme.

2019 - Man Utd

Et si c'était celle-ci, la plus honteuse ? Après une victoire encore pleine d'autorité en huitièmes aller, 2-0 à Old Trafford, les Parisiens se liquéfient littéralement au Parc face à des Mancuniens pourtant privés de la grande majorité de leurs titulaires. Les jeunes pousses de MU, dont Mason Greenwood affublé d'un maillot floqué à la vi-vite, vont cueillir la qualification (1-3) sur un ultime penalty de Marcus Rashford dans le temps additionnel à la suite d'un main de Presnel Kimpembe.


2022 - Real Madrid

Un but valable pour Kylian Mbappé, deux (logiquement) refusés, rien ne semblait pouvoir arriver au Paris Saint-Germain. Jusqu'à cette bourde de Gianluigi Donnarumma qui a complètement mis à l'envers les Parisiens, incapables de contrer l'euphorie madrilène et d'empêcher le festival de Karim Benzema, auteur d'un triplé en 17 minutes, dont ce troisième but sur l'engagement dans la foulée du 2-1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.