Troyes : L'Estac retrouve officiellement la Ligue 2

Troyes : L'Estac retrouve officiellement la Ligue 2©Panoramic, Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le dimanche 14 mai 2023 à 19h14

L'Estac se savait condamné. Sa défaite ce dimanche à Rennes (4-0) a officialisé son retour en Ligue 2, deux ans après sa remontée dans l'élite.



Après un exercice 2021-2022 achevé à la 15eme place, à six points de Saint-Étienne, premier relégable et défait contre Auxerre en barrage L1-L2, Troyes n'a pas résisté à une deuxième saison dans l'élite. Ce dimanche, l'Estac s'est incliné au Roazhon Park contre le Stade Rennais (4-0). Et ce résultat a officialisé la descente du club en Ligue 2. Bien qu'ils se savaient en très fâcheuse posture, les Troyens ont bataillé jusqu'au bout sans pour autant parvenir donc, à se maintenir. Tout n'aura pas été simple depuis l'accession dans l'élite, voilà deux ans. Le club de la région Grand-Est a changé deux fois d'entraîneur, une fois lors de la saison 2021-2022 (Laurent Battles a été remplacé par Bruno Irles) et une fois en novembre dernier (Bruno Irles viré au profit de Patrick Kisnorbo) sans qu'une réaction ne soit vraiment visible. Dans une interview, le président du club Aymeric Magne a dit qu'il maintiendrait le technicien australien même si Troyes retrouvait la Ligue 2 à la fin de la saison. Nous verrons dans les semaines à venir, si le dirigeant change son fusil d'épaule ou non.

Un couac pour le City Football Group

Si la descente d'un club n'est jamais une bonne chose, celle de l'Estac peut faire grincer des dents, à commencer par ses supporters. Mais également ses propriétaires. Depuis le 3 septembre 2020, le City Football Group, entreprise qui possède notamment Manchester City en Angleterre, a racheté le club. Le but étant, dans ce montage, que Troyes bénéficie de ressources intéressantes ainsi que de joueurs à fort potentiel amenés éventuellement à rejoindre les Citizens dans le futur. La greffe n'a cependant jamais pris. Et cette mauvaise nouvelle sportive est en tout cas un coup dur au projet City Football Group. Cette saison, les hommes de Patrick Kisnorbo ont remporté 4 petits matchs seulement, pour 10 matchs nuls et 21 défaites. En dehors de Mama Baldé, auteur de 12 buts en Ligue 1, l'effectif a manqué de profondeur et de qualité, même s'il faudra faire attention à la progression de Wilson Odobert dans le futur. Avec cette descente, les dirigeants de l'Estac vont avoir du mal à conserver certains éléments comme Mama Baldé, Savio, Iké Ugbo, ou même Odobert, en plus des retours de prêt comme Jeff Reine-Adelaïde ou Lucien Agoumé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.