PSG - Verratti : "Le Real nous a tués"

PSG - Verratti : "Le Real nous a tués"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 09 mai 2022 à 14h40

Après le décevant match nul face à Troyes (2-2), Marco Verratti est notamment revenu sur les deux derniers mois compliqués du PSG, suite à l'élimination face au Real Madrid en Ligue des champions.



C'est un PSG de nouveau très décevant qui a concédé son troisième match nul consécutif dimanche soir au Parc des Princes contre Troyes (2-2), dans le cadre de la 36e journée de Ligue 1. Et si le dixième titre de champion de France du club parisien est déjà acquis, Marco Verratti, sacré pour la huitième fois, n'a pas masqué sa déception à l'issue de cette nouvelle prestation frustrante, qui a vu Lionel Messi toucher ses neuvième et dixième montants de la saison, un record cette saison au sein des cinq grands championnats européens. "Je pense que, sincèrement, avec l'équipe que l'on a, on pouvait faire beaucoup mieux. Ce n'est pas seulement une décision ou une passe ratée. Il y a des moments où comme équipe on peut être beaucoup mieux. Il y a des moments difficiles où on pouvait être mieux. Quand tu es vraiment bien comme équipe, tu arrives à prendre plus de plaisir dans ces matchs-là. Et on sent sur le terrain qu'on est un peu énervé", a-t-il reconnu au micro de Prime Video.

"Nous avions un rêve"

Pour le milieu de terrain italien, le PSG a vécu "beaucoup de changements" cette saison, peut-être trop. "Nous ne nous sommes pas beaucoup entraînés tous ensemble. J'ai l'impression que les six premiers mois sont passés trop vite, comme ça, sans que nous ayons pu enchaîner trois entraînements tous ensemble", juge-t-il, avant de revenir sur l'élimination face au Real Madrid dès les huitièmes de finale de la Ligue des champions : "Nous avons montré de belles choses lors de certaines périodes contre Madrid, et je pense que ce match-là nous a tués, nous, et les supporters aussi. C'est vrai que nous gagnons le championnat et sommes contents, parce que ces 38 matchs ne sont jamais simples à gérer. Mais nous avions un rêve en Ligue des champions, et savions qu'une place en quart, demi ou finale peut se jouer à de très petits détails. Vous pouvez finir en finale avec deux bons matchs. C'est pour cela que, selon moi, Madrid nous a mis un bon coup." Des Madrilènes qui ont ensuite éliminé Chelsea et Manchester City, là aussi assez miraculeusement, et qui affronteront Liverpool en finale de la C1 le 28 mai au Stade de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.