Nantes : Domenech et les critiques

Nantes : Domenech et les critiques©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 07 janvier 2021 à 09h53

Pour son grand retour sur un banc, Raymond Domenech n'a pu faire mieux que match nul avec Nantes face à Rennes mercredi (0-0). Il a ensuite évoqué les (nombreuses) critiques dont il fait l'objet. 

 

Il avait le sourire, Raymond Domenech, mercredi soir à la Beaujoire, à l'issue du match nul du FC Nantes face au Stade Rennais pour le compte de la 18e journée de Ligue 1 (0-0). Ce match marquait le grand retour de l'ancien sélectionneur des Bleus, qui n'avait plus entraîné depuis son départ de l'équipe de France en 2010, alors que sa dernière expérience en club remontait à 1993, avec l'Olympique Lyonnais. Déjà très contesté avant son arrivée, il a ensuite évoqué les critiques dont il peut faire l'objet. Celui qui était devenu consultant pour La chaîne L'Equipe s'est montré très à l'aise sur le sujet, lançant à son auditoire : "Vous avez toute liberté, chacun peut écrire et dire ce qu'il veut. Je vous le dis, j'étais de l'autre côté, et je sais ce que ça veut dire, et je sais ce qu'il faut faire." 

"Mon retour n'a aucun intérêt"

Il a ensuite minimisé ce grand retour aux affaires. "Mon retour ? Il ne compte pas, il n'a aucun intérêt. Ce qui compte, c'est de se demander si le FC Nantes a montré un visage qui correspond au niveau qu'on attend d'une équipe de L1. Et je dirais oui, a-t-il ainsi expliqué. On a fait ce qu'on pouvait, à ce moment-là, pour essayer de restructurer une équipe. Et on espère faire un peu mieux à chaque match pour progresser vraiment." Malgré ce match nul et vierge, et cette 17e place au classement, avec seulement trois points d'avance sur Dijon, virtuel barragiste, Domenech se veut optimiste : "Au bilan comptable, ça ne fait qu'un point, mais je garde l'organisation, la solidité, l'envie de jouer ensemble contre une belle équipe de Rennes. C'est une équipe qui a joué ensemble, qui s'est parlé. Après un départ timoré, on s'est dit qu'on pouvait faire quelque chose. J'ai bien aimé cette envie." A confirmer samedi soir, lors d'un périlleux déplacement à Montpellier. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.