Coupe de France : Monaco, le grand huit

Coupe de France : Monaco, le grand huit©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mercredi 10 février 2021 à 20h12

L'AS Monaco, en se qualifiant mercredi à Grenoble (0-1), a confirmé sa dynamique absolument exceptionnelle depuis le début de l'année 2021. Niko Kovac a beau avoir rajeuni son équipe, rien n'arrête ses joueurs cet hiver.



Les compétitions passent, les victoires restent. Monaco ne s'arrête toujours pas de gagner - pour la huitième fois de suite -, vainqueur mercredi à Grenoble (0-1) en 32emes de finale de Coupe de France, et ce malgré une équipe de départ remaniée. "On voulait gagner et offrir ce temps de jeu à certains joueurs, acquiesce Niko Kovac en conférence de presse. C'est une satisfaction, les jeunes ont été bons, c'était une bonne expérience pour eux. On a retranscrit des choses travaillées à l'entraînement, même si certains détails m'ont moins plu. Nous allons retenir surtout le positif, mais ce n'était pas le meilleur match, on ne peut pas en tirer d'enseignements... On jouait pour la première fois dans ce système, ça ne pouvait pas être top."

Disasi : "Garder cette invincibilité le plus longtemps possible"

L'entraîneur de l'ASM, quatrième en Ligue 1 et qui continue donc d'afficher la meilleure série de France, en profite pour féliciter Grenoble : "C'était serré, ils nous ont mis en danger et j'espère les revoir la saison prochaine. Ils ont montré de belles choses." "C'était assez compliqué, avec des conditions particulières, résume à son tour Axel Disasi, capitaine du jour en l'absence de Ben Yedder. On a été sérieux, on a respecté les consignes et on est très contents. C'est important que les jeunes jouent, ça montre que notre groupe est de qualité et que tout le monde doit être concerné. C'est de bon augure, on doit continuer de prendre du plaisir et les matchs les uns après les autres, essayer de garder cette invincibilité le plus longtemps possible."


Au milieu de ce rajeunissement global de l'ASM, victorieuse grâce à un but de Stevan Jovetic peu avant la pause (36eme), on notera également la titularisation de Cesc Fabregas, Niko Kovac profitant donc de l'occasion pour relancer son milieu de terrain espagnol (33 ans). Blessé au mollet, ce dernier n'avait plus démarré un match depuis plus de deux mois et la victoire face à Nîmes en championnat (3-0). Il venait de rejouer pour la première fois ce week-end, à nouveau à Nîmes (3-4), en entrant en jeu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.