OM : Pourquoi Payet n'a pas débuté

OM : Pourquoi Payet n'a pas débuté©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER : publié le mercredi 28 octobre 2020 à 11h33

Remplaçant contre Manchester City (0-3), Dimitri Payet n'a pas débuté mardi soir à l'Orange Vélodrome. André Villas-Boas a ensuite livré les raisons de son choix.



On pouvait le pressentir et c'est arrivé mardi soir. En grande difficulté depuis le début de saison 2020-21, Dimitri Payet n'a pas été titularisé par André Villas-Boas pour affronter Manchester City en Ligue des Champions. Le numéro 10 de l'Olympique de Marseille, hors de forme et auteur de plusieurs prestations catastrophiques, a été laissé sur le banc des remplaçants par le coach portugais au coup d'envoi.

« Thauvin est dans un bon moment, plus Radonjic pour sa vitesse »

Le technicien marseillais a étonné et aligné son équipe en 5-3-2 avec donc seulement deux attaquants et aucune vraie pointe puisque outre Payet, Dario Benedetto était également remplaçant face aux hommes de Pep Guardiola, larges vainqueurs (3-0) à l'Orange Vélodrome. Villas-Boas a expliqué pour quelles raisons il n'avait pas voulu faire débuter Payet. « C'était un choix lié à la stratégie du match, qui était de rentrer dans le dos de l'adversaire, chercher la profondeur, chercher la vitesse dans le dos. Au début, on avait pensé au système en 5-2-3 puis au final on est revenu sur ce système pour avoir le milieu qui se déplace sur la largeur pour le premier pressing. C'était la même chose que l'on fait avec le losange. Et c'est pour cela que l'on a opté pour mettre les deux devant. Thauvin est dans un bon moment, plus Radonjic pour sa vitesse », a argué Villas-Boas après la défaite, la 11eme consécutive de l'OM en Ligue des Champions.

« Le deuxième but nous a tué »

« On a eu un peu de mal en première mi-temps à sortir du contre-pressing de City. Ça a été dur. Mais c'est ce qu'on voulait. Joueur dans le dos de l'adversaire, dans le dos des latéraux. On a fait beaucoup à la reprise parce qu'on a maitrisé la possession. Ça nous a permis d'aller un peu plus haut avec Sakai et Amavi. Dans un système à cinq, les pistons sont fondamentaux. Mais le deuxième but nous a tué », a ajouté l'entraîneur du club phocéen. Payet et Benedetto sont finalement entrés en jeu en fin de rencontre, à la 78eme minute. Sans réussir à se mettre en évidence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.