Ligue 1 : Lille dispose de Monaco

Ligue 1 : Lille dispose de Monaco©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 06 décembre 2020 à 14h49

Ce dimanche après-midi, dans le cadre de la 13eme journée de Ligue 1, Lille a battu Monaco (2-1), grâce à des buts de Jonathan David (53eme) et Yusuf Yazici (65eme) contre une réalisation de Pietro Pellegri (90eme). Le LOSC est deuxième.



Christophe Galtier peut brandir le poing et arborer un large sourire. Son équipe a enfin remporté un match de Ligue 1 immédiatement après l'Europa League après trois nuls et une défaite. 64 heures après sa qualification pour les 16es de finale de la deuxième compétition européenne, Lille a fait flancher l'AS Monaco lors du choc de cette 13e journée de championnat. Malgré la fatigue, les Dogues se sont montrés plus matures dans le jeu et plus solides défensivement face à des Asémistes, qui sont retombés dans leurs travers après une première mi-temps honnête.

David monte en puissance

Le LOSC a d'abord connu des difficultés à s'approcher des cages de Vito Mannone. Très peu sollicité, le gardien italien de l'ASM a d'abord brillé sur une frappe enroulée du droit de Jonathan Bamba (42eme). Il ne peut en revanche rien sur les deux buts encaissés lors des 45 dernières minutes. D'abord sur un tir puissant et bien placé de Jonathan David (1-0, 53eme). Le Canadien, longtemps muet, a inscrit, au passage, son deuxième but dans le championnat de France et semble monter en puissance. Puis face à Yusuf Yazici sur un caviar millésimé de son compatriote Burak Yilmaz pour une réalisation 100% turque (2-0, 65eme). L'expérimenté attaquant de 35 ans a de nouveau été précieux par son volume de jeu, aussi bien à créer des décalages qu'à conserver le ballon pour faire remonter son équipe.

Titularisé dans l'entrejeu, Boubakary Soumaré a rendu la confiance accordée par son entraîneur et a été très complémentaire de Benjamin André. Les latéraux du jour, Reinildo et Tiago Djalo, ont fait le job et ont empêché les montées de Gelson Martins, Ruben Aguilar ou Sofiane Diop. Comme à son habitude, la charnière centrale, composée du capitaine José Fonte et du Néerlandais Sven Botman, a été intraitable alors que Steve Maignan a longtemps pensé réussir un clean-sheet. Pas de quoi empêcher le club nordiste de reprendre la deuxième place de la Ligue 1 avant un nouveau match à domicile, dimanche prochain contre Bordeaux (17h).

Les choix douteux de Kovac

Après quatre victoires de suite, dont celle retentissante contre le PSG (3-2), Monaco a de nouveau perdu le fil de son jeu après une première mi-temps réussie, sans toutefois parvenir à se procurer de véritable occasion. Malchanceuse sur le premier but concédé, la formation de Niko Kovac a alors pris trop de risques, se faisant punir par le duo Yilmaz-Yazici. Benoît Badiashile a été très fébrile sur ses relances alors que le binôme Tchouaméni-Fofana a trop été souvent branché sur courant alternatif. Ruben Aguilar et, surtout, Caio Henrique n'ont pas eu leur rendement habituel alors que Gelson Matins a de nouveau été trop irrégulier. Seule véritable satisfaction de cette rencontre : le but de Pietro Pellegri en toute fin de rencontre (2-1, 90eme). Le Transalpin a inscrit son deuxième but en Ligue 1, 833 jours après le premier, le 26 août 2018 lors d'un revers à Bordeaux (2-1). L'entraîneur Niko Kovac n'a pas forcément eu le nez creux dans son coaching malgré l'entrée en jeu de Cesc Fabregas, passeur décisif. Auteurs de prestations très insuffisantes, voire fantomatiques, Kévin Volland et Sofiane Diop, ses deux chouchous, sont restés sur le rectangle vert alors que Wissam Ben Yedder est sorti de façon précoce. Certes le capitaine monégasque revient du Covid-19, mais son remplacement interpelle au regard du rendement de l'international allemand. Il faudra en tout cas un autre Monaco samedi prochain à Marseille pour repartir du Vieux-Port avec une pêche fructueuse...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.