Ligue 1 : Eliasson et Nîmes font tomber l'OM

Ligue 1 : Eliasson et Nîmes font tomber l'OM©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 16 janvier 2021 à 18h56

Grâce à un doublé de Niclas Eliasson en début de seconde période, Nîmes est allé s'imposer sur la pelouse de Marseille (1-2). La lanterne rouge marque trois points importants alors que l'OM n'arrive plus à avancer.

Celui-ci, personne ne l'avait vu venir... à part les Crocos ! Venu au Vélodrome pour tenter un coup, Nîmes, lanterne rouge au coup d'envoi, a réussi l'exploit de s'imposer sur la pelouse de l'Olympique de Marseille (1-2), ce samedi, dans le cadre de la 20eme journée de Ligue 1. Bien aidé par Florian Thauvin, qui s'est complètement troué sur son penalty en première période, le club gardois a torpillé la formation d'André Villas-Boas grâce à un doublé de Niclas Eliasson (55eme, 58eme). En dépit de la réduction de l'écart de Dario Benedetto (85eme), après un cadeau d'Andrés Cubas, le vice-champion de France, scotché au 6eme rang, n'a jamais semblé en mesure de s'imposer.

Thauvin se troue sur pénalty...

Malgré le manque de confiance après des récentes prestations très inquiétantes, les Crocos étaient les premiers à mordre. Portés par un Zinedine Ferhat particulièrement remuant, les visiteurs, qui identifiaient Hiroki Sakai comme le maillon faible, insistaient sur le côté gauche marseillais avec deux centres dangereux repoussés par Yohann Pelé. Des petites alertes pour le club phocéen, qui passait proche de l'ouverture du score à plusieurs reprises. Après une tête trop croisée de Florian Thauvin (9eme), Morgan Sanson (15eme) et Dimitri Payet (17eme) butaient sur un Baptiste Reynet très vigilant.

Une pression de plus en plus forte qui poussait le NO à la faute puisque Sofiane Alakouch concédait un penalty pour une main évidente dans la surface. Capitaine en l'absence de Steve Mandanda, Florian Thauvin prenait ses responsabilités... et se trouait complètement sur sa tentative en manquant le cadre (34eme) ! Un énorme raté, puis un autre, avec Dario Benedetto, qui écrasait sa frappe à deux mètres de Baptiste Reynet (36eme). Une inefficacité crasse qui aurait pu avoir de lourdes conséquences avant la pause, mais Yohann Pelé sortait le grand jeu pour repousser une tête smashée de Moussa Koné (45eme+1).

Eliasson, doublé express

Un coup de chaud avant le craquage complet. Revenus avec le couteau entre les dents, les Crocos dévoraient tout cru des Marseillais restés au vestiaire. Toujours dans le sillage d'un Zinedine Ferhat déchaîné, le club gardois marquait deux fois en trois minutes par Niclas Eliasson. Sur le premier but, Duje Caleta-Car manquait sa relance et laissait tout le loisir à Sofiane Alakouch de servir l'ailier suédois au premier poteau (0-1, 55eme). Sur la seconde réalisation, le latéral droit, qui profitait d'un gros travail de l'ailier algérien, trouvait le Scandinave, esseulé, au second poteau (0-2, 58eme).

André Villas-Boas réagissait en opérant quatre remplacements simultanés après l'heure de jeu, sortant notamment Florian Thauvin et Dimitri Payet. Des changements qui ne portaient pas leurs fruits tant les Nîmois jouaient dans un fauteuil. Mais, comme trop souvent cette saison, le NO adorait se mettre en difficulté. Sur une relance hasardeuse d'Andrés Cubas, Dario Benedetto ne se faisait pas prier pour réduire l'écart au score (1-2, 85eme). Un cadeau néanmoins insuffisant pour enflammer la fin de match puisque les visiteurs ne paniquaient pas pour enfin quitter la place de lanterne rouge. Pour l'OM, toujours 6eme, cette nouvelle contre-performance pourrait coûter très cher dans la course au podium...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.