L1 (J37) : Nantes s'amuse à Dijon et sera au pire barragiste

L1 (J37) : Nantes s'amuse à Dijon et sera au pire barragiste©Panoramic, Media365

Rédaction Media365, publié le dimanche 16 mai 2021 à 23h01

Très vite lancés, les Nantais ont infligé un très large revers à la lanterne rouge Dijon (4-0) et auront pour enjeu lors de la dernière journée d'éviter un barrage pour se maintenir en Ligue 1.

A croire que les Canaris ont attendu d'être dans le rouge pour redevenir une équipe qui avance ensemble. Au milieu d'une folle course au maintien sur toutes les pelouses de Ligue 1, le FCN a signé à Dijon (20eme et déjà condamné) une quatrième victoire de rang (0-4), la troisième par au moins trois buts d'écart. Kalifa Coulibaly a ouvert la marque pour sa troisième réalisation sur trois matchs de suite, le talentueux Randal Kolo Muani a signé le doublé (32eme et 90eme +3) et Ludovic Blas, par ailleurs auteur d'une passe décisive pour confirmer qu'il réalise une fin de saison remarquable, a participé à la fête (90eme +1) dans un final à sens unique. La maison jaune reste 18eme mais garde toutes ses chances de s'en sortir sans barrage.

Nantes, de plus en plus pressé

En première période, 31% de possession de balle et deux frappes cadrées ont suffi aux Jaune-et-Vert pour prendre le large face à des Bourguignons toujours aussi penauds, et qui en sont maintenant à 17 revers sur leurs 18 dernières rencontres toutes compétitions confondues. Comme à Brest (1-4) ou contre Bordeaux (3-0) ces deux dernières semaines, les hommes d'Antoine Kombouaré ont su ouvrir le score dans les 20 premières minutes, cette fois-ci dès la sixième, et cela a suffi pour ne plus être inquiété.

Dijon, le calice jusqu'à la Ligue 2

Car même quand les visiteurs levaient le pied au retour des vestiaires, le DFCO, amoindri par les absences, se montrait bien trop timide dans la zone de vérité, à l'image du jeune Jacques Siwe qui signait sa première titularisation en Ligue 1 (51eme), d'Eric Junior Dina-Ebimbe (52eme), de Mama Baldé (76eme) ou de Moussa Konaté (78eme). Dans cette saison cauchemardesque, la lanterne rouge n'aura même pas réussi à terminer sur une bonne note. Nantes, de son côté, est en mission. Et pourrait bien se sortir in extremis du bourbier, la semaine prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.