PSG : Navas fixé sur son sort

PSG : Navas fixé sur son sort©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le mercredi 24 novembre 2021 à 22h03

Expulsé ce samedi avec le PSG, Keylor Navas connait sa sentence. Le gardien de but a écopé ce mercredi de deux matchs de suspension dont un avec sursis.



Bien que mis en concurrence avec le champion d'Europe italien Gianluigi Donnarumma, Keylor Navas conserve majoritairement les faveurs de son entraîneur Mauricio Pochettino pour garder la cage du Paris Saint-Germain. Titulaire ce samedi en Ligue 1 à l'occasion de la 14eme journée contre Nantes (3-1), le Costaricien a quitté ses coéquipiers plus tôt que prévu. Une faute grossière loin de sa cage sur Ludovic Blas lui a coûté une expulsion directe à la 66eme minute de jeu. Et deux matchs de suspension de surcroît. Réunie ce mercredi 24 novembre, la Commission de Discipline de la Ligue de Football Professionnel a tranché en ce sens.

Il manquera le choc PSG-Nice

Néanmoins, dans la réalité le dernier rempart du club de la capitale ne purgera qu'une seule rencontre hors-groupe car sa sanction est assortie d'un match de sursis. Ne prenant effet qu'à partir du 30 novembre, cette décision de la LFP n'empêchera pas Keylor Navas de prendre part au match Saint-Etienne-PSG ce dimanche à 13h. En revanche, l'ancien Madrilène manquera la réception de Nice trois jours plus tard, le choc au sommet de la Ligue 1 opposant le leader à son dauphin. Bien que les vice-champions de France comptabilisent actuellement un fossé de onze points d'avance sur les Aiglons, cette absence pourrait s'avérer préjudiciable face à un concurrent en grande forme.

3 matchs pour Boulaya !

Parmi les autres sanctions prononcées ce mercredi par la Commission, le Messin Farid Boulaya a écopé de trois matchs de suspension dont un avec sursis suite à son expulsion directe après avoir asséné un mauvais geste à Yacine Adli lors de Metz-Bordeaux (3-3) ce dimanche. Coupable d'un croche-pied symbolisant la déroute totale de Lens à Brest ce dimanche (4-0), Arnaud Kalimuendo a pour sa part reçu une sanction identique à celle de Keylor Navas. Quant à Strahinja Pavlovic d'Angers et Téji Savanier de Montpellier, ils ont tous deux été sanctionnés d'un match ferme, bénéficiant de plus de clémence de la part de leurs juges.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.