OM : Tudor a vibré

OM : Tudor a vibré©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 21 août 2022 à 10h51

L'OM a fini par arracher la victoire face au FC Nantes (2-1), samedi soir lors de la 3eme journée de Ligue 1. Igor Tudor, le coach marseillais, a traversé des émotions fortes durant le match.



L'Orange Vélodrome a encore traversé une sacrée soirée et eu droit à un dénouement enivrant, samedi soir lors de la troisième rencontre de la 3eme journée de Ligue 1. Après le succès de Lyon sur Troyes (4-1) et celui de Lens à Monaco sur le même score (4-1), l'Olympique de Marseille a décroché un second succès après le premier contre Reims il y a deux semaines. Accroché à Brest le week-end passé (1-1), le club phocéen a renoué avec les trois points en venant à bout du FC Nantes (2-1) . Longtemps accroché, l'OM a d'abord mené grâce à Mbemba (70eme) puis été rejoint suite à un penalty transformé par Blas (78eme). Et bien que réduits à dix (Gigot expulsé), les Olympiens ont réussi à arracher la victoire sur un but contre son camp de Pallois (82eme).

Tudor : « L'important c'est l'équilibre »

« On ne s'est pas ennuyé, des émotions fortes, les montagnes russes, mais au final ce sont de bons moments puisqu'on a gagné », a souligné Igor Tudor, le nouvel entraîneur marseillais cette saison qui a débuté sur le papier la rencontre avec le seul Alexis Sanchez comme seul vrai attaquant face aux Canaris. Ce qu'il a réfuté. « Je ne suis pas d'accord. Je pense qu'on aurait pu mettre trois ou quatre buts en première période, même avec tous ces joueurs "défensifs", comme vous dites. Ce qui nous a manqué c'est seulement le dernier geste. Les supporters voudraient toujours trois, quatre attaquants, mais l'important c'est l'équilibre de l'équipe. Pour faire mes compositions, je me base sur l'entraînement, sur ce que je vois des joueurs pendant la semaine et en match, et l'important c'est l'équilibre. »


« On savait que ce serait très difficile, et qu'il fallait mettre tous les moyens possibles pour satisfaire nos supporters. On a mouillé notre maillot, félicitations à l'équipe », a savouré Chancel Mbemba, le premier buteur marseillais. « C'est une équipe, on se bat ensemble et ce n'est pas facile. J'ai saisi l'opportunité et j'ai marqué, a ajouté l'un des transfuges estivaux. On joue match après match, on savait que ce serait difficile avec des joueurs comme (Moses) Simon. Le coach avait prévenu qu'il faudrait être bien concentré, et le travail a payé. »

Kombouaré amer

De son côté, Antoine Kombouaré était quelque peu amer. « C'est une défaite au goût amer. On est passés pas loin de quelque chose de grand. On aurait pu avoir un tout autre résultat. On fait un match pour les embêter, leur mettre le doute, a commenté le coach du FCN. On réussit, mais ils passent quand même devant. Ensuite on fait le plus dur en égalisant, avec en plus une supériorité numérique. Donc on ne peut pas perdre un match comme ça. Mais c'est bien, on n'est pas venus ici en petits garçons. » Le week-end prochain, Nantes accueillera Toulouse (dimanche, 13 heures), l'OM ira à Nice (dimanche, 15 heures).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.