OL : Aulas ne digère pas du tout sa sanction

OL : Aulas ne digère pas du tout sa sanction©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 16 décembre 2021 à 09h57

Suspendu cinq matchs ferme après le match OL-OM, Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, est très très amer.



Après les incidents survenus dans le cadre de la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, une autre sanction est tombée à l'encontre de Jean-Michel Aulas. Le président de l'OL a été sanctionné pour ses propos menaçants tenus à l'encontre de l'arbitre du match, Ruddy Buquet, et écopé de cinq matchs de suspension ferme, de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles. Lyon avait déjà eu un point en moins la semaine passée.

Aulas : « Cette décision n'est pas juste »

Le moins que l'on puisse écrire seulement quelques heures après la sanction, c'est que le patron lyonnais ne digère pas du tout. « Je suis très déçu. Je pense avoir apporté toutes les explications qui montraient qu'il ne pouvait pas y avoir d'intimidation vis-à-vis de l'arbitre. Franchement, c'est la plus grande incompréhension. Cette décision n'est pas juste, lâche Aulas dans L'Equipe. On a d'un côté un arbitre qui ne dit pas la vérité et pour ma part, je fais remarquer que le règlement devra évoluer entre la Ligue et la Fédération pour savoir qui peut, à un moment ou un autre, arrêter ou ne pas arrêter un match. »


« Il y a deux poids deux mesures qui sont totalement injustifiables quand on sait ce qu'il s'est passé »

« Je n'ai pas été convaincant, probablement, et mon avocat non plus. Cette décision n'est pas équilibrée. Quand je vois que dans le même temps, M. Sampaoli (l'entraîneur de l'OM) menace l'arbitre - c'est ce qu'il y a dans les rapports - et qu'un certain nombre de joueurs de Marseille interviennent aussi violemment dans les couloirs, ce qui d'ailleurs, entre nous, a entraîné le changement de position de l'arbitre... Et ne parlons pas de l'intervention de M. Cardoze (le directeur de la communication de l'OM) devant la Ligue, qui a dit des choses incroyables », poursuit le président de l'OL qui fera « probablement appel » car la décision « est injuste ». « Il y a deux poids deux mesures qui sont totalement injustifiables quand on sait ce qu'il s'est passé. »

Jean-Michel Aulas ne le cache pas, il est très agacé par cette lourde décision de la part de la commission de discipline de la LFP. « Une nouvelle fois, si je voulais faire encore de l'humour, je dirais que je commence à avoir l'habitude d'avoir des retombées un peu indigestes pour des choses qui ne me concernent pas », lance JMA en pensant « à l'arrêt du Championnat, à plein de choses qui font que l'on est dans un monde qui a sa propre justice. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.