Ligue 1 : La LFP dénonce le climat haineux sur les réseaux sociaux

Ligue 1 : La LFP dénonce le climat haineux sur les réseaux sociaux©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 19 février 2021 à 18h50

La LFP veut lutter face au climat de haine général présent sur les réseaux sociaux. Cette semaine, l'instance s'est réunie avec les dirigeants de Facebook France et Twitter France.


Consciente de la haine présente sur les réseaux sociaux, particulièrement dans cette période de crise sanitaire et économique, la Ligue de Football Professionnel ambitionne de lutter contre ce climat négatif. Ce vendredi, dans un communiqué, l'instance a émis son désir de prendre certaines mesures. l'heure où notre pays traverse une crise sociale et économique, au moment où le football souffre dans sa chair de ne pas pouvoir communier avec ses supporters, de nombreux acteurs du jeu et leurs proches sont régulièrement la cible de propos racistes et haineux sur les réseaux sociaux. La haine de l'autre, le racisme, l'antisémitisme, l'homophobie, le sexisme n'ont pas leur place sur un terrain de football, et nulle part ailleurs dans la société", peut-on notamment lire sur le communiqué de la LFP.

"Il est urgent d'agir", juge Labrune

Réunie en urgence cette semaine avec les dirigeants de Facebook France et Twitter France, la LFP va constituer avec Facebook France, "un groupe de travail commun afin d'accélérer la mise en œuvre des mesures existantes pour lutter contre la haine en ligne et réfléchir à de nouvelles solutions concrètes afin d'améliorer ces dispositifs."


Le président de la LFP, Vincent Labrune, a exprimé son point de vue. Pour l'ancien dirigeant de l'OM, la nécessité d'agir est urgente. "Le football constitue un lien social unique. Nous devons mieux le protéger et contrer les discours de haine qui se multiplient sur les réseaux sociaux. Nous avons fait le choix de nous inscrire dans une démarche constructive et collaborative avec Facebook et Twitter. Je souhaite ainsi que nous puissions assainir, ensemble et en bonne intelligence, le climat haineux qui peut régner et toucher les acteurs du jeu et leurs proches. Trop, c'est trop, il est urgent d'agir", a-t-il commenté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.