Chants homophobes lors de PSG - OM : La justice a été saisie

Chants homophobes lors de PSG - OM : La justice a été saisie©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mardi 26 septembre 2023 à 11h19

Sur les ondes de France Bleu Paris, Olivier Klein, délégué interministériel à la lutte contre les discriminations (DILCRAH), a annoncé avoir saisi la justice après les chants homophobes entonnés par des supporters du club de la capitale lors du Classique remporté contre l'OM (4-0).


Olivier Klein est passé à l'action. Lundi, sur son compte X (ex-Twitter), le délégué interministériel à la lutte contre les discriminations (DILCRAH) avait affirmé "saisir le PSG et la Ligue de football professionnel (LFP) afin que des sanctions soient prises" concernant les chants homophobes entendus au Parc des Princes lors de PSG-OM, dimanche soir (4-0). Ce mardi matin, il a confirmé avoir saisi la justice dans cette affaire. "J'ai saisi la justice avec l'accord de la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra et la ministre de l'Égalité Bérangère Couillard. J'ai demandé au procureur, à travers l'article 40, de regarder ce qui s'est passé au Parc des Princes", a-t-il affirmé.

Des chants jugés "insupportables"

En colère contre les chants entonnés, il a estimé qu'il était possible de "regarder d'où ces chants sont partis, de quelle tribune, et au moins trouver ceux qui ont lancé ces chants". Des chants "Les Marseillais sont des pé..., des fils de p..., des enc..." jugés "insupportables" par le délégué interministériel. Le PSG, lui, s'est prononcé dans un communiqué lundi, comme relaté par RMC : "Le Paris Saint-Germain condamne toutes les formes de discrimination et tient à rappeler qu'elles n'ont leur place ni dans les stades, ni dans la société. Le Paris Saint-Germain travaille depuis de nombreuses années avec des associations de référence dans la lutte contre toutes les discriminations, telles que SOS Homophobie, qui fait de la prévention au sein des centres de formation et de préformation, Sportitude, SOS Racisme et la Licra auprès du club et des supporters". Le club de la capitale pourrait s'exposer, par exemple, à une fermeture de tribune pour une rencontre même si la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, a appelé à une "fermeté absolue contre l'inadmissible". C'est ce mercredi que la commission de discipline de la LFP devrait se pencher sur la question des chants homophobes mais aussi des insultes de plusieurs joueurs du PSG contre les Marseillais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.