Angers : Quatre supporters mis en examen après les incidents du match face à Marseille

Angers : Quatre supporters mis en examen après les incidents du match face à Marseille©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le mercredi 17 novembre 2021 à 21h10

Après avoir été placés en garde à vue ce mercredi, quatre supporters d’Angers ont été mis en examen à la suite des incidents ayant émaillé le match du SCO face à Marseille le 22 septembre dernier.



La justice s’est définitivement saisie du dossier. Le 22 septembre dernier, à l’occasion du déplacement de Marseille à Angers, la rencontre a été émaillée d’incidents avec de nombreux supporters du club phocéen qui avaient quitté leur tribune pour aller s’expliquer avec des ultras angevins. L’intervention rapide des stadiers avait permis d’éviter de dénombrer des blessés. Pour sa part, la Commission de Discipline de la LFP avait sanctionné les deux clubs. Quasiment deux mois après les événements, quatre supporters du SCO ont été placés en garde à vue ce mercredi matin et, selon une déclaration transmise à l’AFP par le procureur de la République d’Angers Eric Bouillard, ont été mis en examen. Le motif retenu pour cette procédure est la pénétration non autorisée dans une compétition sportive avec l’intention de la troubler, présenté comme « une infraction spécifique du code des sports » selon le magistrat qui précise que les accusés auraient commis les faits qui leurs sont reprochés « soit sur des stadiers, soit sur des adversaires du camp d'en face de l’OM ».

Le procès prévu en mars 2022

Ces quatre supporters, qui ont entre 22 et 35 ans, devront toutefois attendre pour connaître leur sort. En effet, leur comparution n’est pas prévue avant le 30 mars 2022. Toutefois, ils sont tous placés sous contrôle judiciaire jusqu’à cette date. Une mesure à laquelle s’ajoute l’interdiction d’accéder à des enceintes où se dérouleront des rencontres comptant pour les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2. Présenté comme « moins impliqué » par le procureur de la République, une cinquième personne a été entendue alors qu’elle ne s’était pas présentée pour sa convocation ce mercredi matin. Elle est également convoquée pour le 30 mars prochain mais sans contrôle judiciaire la concernant. Pour ce qui est des supporters marseillais mis en cause dans cette affaire, le magistrat a assuré qu’ils « seront entendus ultérieurement, mais très vite ». Une affaire qui avait valu à l’OM un point de pénalité avec sursis au classement du championnat, une sanction qui pourrait bien devenir ferme ce mercredi alors que la Commission de Discipline de la LFP doit statuer sur les incidents du match entre le club des Bouches-du-Rhône et le PSG.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.