Atalanta : Ilicic voit enfin le bout du tunnel

Atalanta : Ilicic voit enfin le bout du tunnel©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le mercredi 14 octobre 2020 à 11h53

Josip Ilicic, l'attaquant slovène, revient en forme dans l'effectif de l'Atalanta Bergame. Plusieurs semaines après une indisponibilité pour des raisons personnelles, son retour est une formidable nouvelle avant le déplacement à Naples.

Le sourire de Josip Ilicic est contagieux et a certainement conquis le visage de Gian Piero Gasperini. À quatre jours d'un déplacement périlleux sur la pelouse du Napoli, l'entraîneur de l'Atalanta Bergame, révélation de la dernière édition de la Ligue des Champions, n'est absolument pas handicapé par l'absence des internationaux. Ce mardi matin, lors de la séance matinale, le coach a multiplié les ateliers avec notamment l'Ukrainien Ruslan Malinovskyi et le Batave Marten de Roon, tout deux rentrés en avance de leurs obligations avec leur sélection. À Zingonia, le centre d'entraînement du récent troisième de Serie A, Matteo Pessina a également fait son retour après s'être totalement remis d'une blessure à un genou et a pu côtoyer la recrue Aleksey Miranchuk (24 ans), arrivée il y a un mois en provenance du Lokomotiv Moscou. L'attaquant, qui a toujours connu sa Russie natale, a fait le grand saut à la fin de l'été et prend de plus en plus ses marques à Bergame. Mais c'est surtout la présence de l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur joueur du club, à l'entraînement, qui donne le plus de satisfaction à Gian Piero Gasperini : Josip Ilicic. L'attaquant slovène, auteur de 21 buts et 9 passes décisives en 34 matchs l'an passé (championnat et Ligue des Champions confondus), s'entraîne depuis plusieurs jours avec le groupe et postule à une place au moins sur le banc pour le choc au stade San Paolo contre Naples (ce samedi, 15h00).

Marqué par les évènements à Bergame

Le Slovène revient de loin. À la mi-juillet, l'annonce de sa blessure avait soulevé quelques questions. Début août, le départ d'Ilicic pour son pays, pour des raisons personnelles, avait confirmé ces doutes, d'autant que l'attaquant avait affirmé n'être pas disponible pour les prochaines échéances de l'équipe. Évoquée durant un temps, l'hypothèse d'un conflit avec sa femme a été balayée par une autre, cette fois affirmée par le Corriere dello Sport. L'international (60 sélections, 8 buts) est en fait en dépression suite aux évènements survenus à Bergame aux prémices de l'épidémie de Covid-19 en Italie. « Tout ce qui a pu être montré au sein même de la ville où le joueur vit, a fini par lui rappeler son enfance difficile", poursuit le quotidien sportif. Très affecté par la mort de son père alors qu'il était tout jeune, Ilicic a dû fuir à cause de la guerre en Bosnie, son pays natal. Cette enfance a forgé une grande fragilité psychologique chez l'attaquant. La crise sanitaire en Italie, et principalement dans la ville où il réside, qui a compté près de 17 000 décès dans la région, a ravivé de lourds souvenirs. Autorisé par le club à se ressourcer en Slovénie, l'international n'avait alors plus trop donné de nouvelles.

Un retour au forceps

Mais Josip Ilicic est un battant qui est revenu à Zingonia le 7 septembre dernier. Accueilli par les supporters où il a pu ressentir une grande affection, l'attaquant a été inscrit, depuis, sur la liste des sélectionnés pour la Ligue des Champions. De retour à l'entraînement deux semaines plus tard et alors que son dernier match remonte au 11 juillet contre la Juventus, le Slovène réalise de gros efforts pour rattraper ce temps. Son coach, lui, ne manque pas une miette : « Ilicic ? Oui, il revient et j'étais l'un des plus sceptiques à un moment donné. Mais c'est lui qui donne maintenant des réponses incroyables. J'ai une grande foi, il reviendra très bientôt. Je le vois faire des choses en s'entraînant comme le meilleur Josip de tous les temps. » De là à le voir être sur le banc samedi contre Naples, l'hypothèse est permise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.