Euro 2024 : Turpin ne s'est pas manqué

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 15 juin 2024 à 12h14

Clément Turpin, qui arbitrait le match d'ouverture de l'Euro entre l'Allemagne et l'Ecosse (5-1), n'a pas commis d'erreurs, et reçoit encore des éloges.

Clément Turpin a bien débuté son Euro. Désigné pour arbitrer le match d'ouverture de ce championnat d'Europe allemand, très largement remporté par la Mannschaft contre l'Ecosse vendredi soir à Munich (5-1), le Français a livré une partition sans fausse note à l'Allianz Arena. Une enceinte où il s'était déjà mis en évidence fin avril, à l'occasion de la demi-finale aller de la Ligue des champions entre le Bayern Munich et le Real Madrid (2-2). Sa prestation avait alors été saluée dans l'Europe entière et même dans son propre pays, où il est régulièrement critiqué en raison de ses décisions lors des matchs de Ligue 1. Mais au niveau international, Turpin fait l'unanimité. Sa première décision majeure, très scrutée, aura été, avec l'aide de la VAR, de transformer en coup franc le penalty qu'il avait initialement accordé à Jamal Musiala pour une faute de Ryan Christie finalement bien en dehors de la surface à la 25e minute de jeu, alors qu'une deuxième faute, moins nette, avait ensuite eu lieu à l'intérieur.

"Une très bonne prestation"

Dans le temps additionnel de la première période, l'arbitre de 42 ans a pris une décision qui ne souffre d'aucune contestation en expulsant Ryan Porteous pour son tacle sur Ilkay Gündogan dans la surface et en accordant un penalty aux Allemands. Pas de discussion non plus sur le but refusé à Niclas Füllkrug pour hors-jeu (77e). Et si la réduction de l'écart écossaise, sur un but contre son camp d'Antonio Rüdiger (87e), a été revue en raison d'un éventuel hors-jeu, il l'a finalement validée. Une prestation "très fluide" pour l'ancien arbitre international Saïd Enjimi, interrogé par L'Equipe. "Bien assisté, Clément Turpin a donc réussi une très bonne prestation, en laissant jouer quand il le fallait et en intervenant à bon escient", juge-t-il ainsi. Turpin, qui a aussi pu bénéficier des deux innovations, puisque seuls les capitaines peuvent désormais parler à l'arbitre, dont les décisions prises avec l'aide de la VAR sont désormais expliquées sur l'écran géant et aux téléspectateurs, a aussi été encensé sur les réseaux sociaux, où certains le qualifient de "meilleur arbitre du monde". A confirmer lors de la suite de la compétition car, pour les footballeurs comme les arbitres, le vent peut très vite tourner...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.