FC Barcelone : Retour à l'apaisement après les remous ?

FC Barcelone : Retour à l'apaisement après les remous ? ©Icon Sport, Media365

Clément Pédron, Media365, publié le samedi 20 avril 2024 à 13h30

Dans la foulée de l'élimination du FC Barcelone contre le PSG en quarts de finale de la Ligue des champions, le vestiaire blaugrana a tourné au règlement de comptes en interne. Le FCB a pourtant un Classico à disputer dès ce dimanche...

Le moins que l'on puisse dire est que cette élimination a fait causer. Mardi, le FC Barcelone s'est incliné à la maison contre le Paris Saint-Germain en quarts de finale retour de la Ligue des champions et ce, malgré une courte victoire au Parc des Princes à l'aller (3-2). Sur le papier, rien « d'extraordinaire » mais les circonstances de ce revers ont fait jaser à commencer par les Blaugrana eux-mêmes et surtout, entre eux. En zone mixte après l'élimination, Ilkay Gündogan s'était laissé à quelques critiques à l'égard de son coéquipier Ronald Araujo, coupable d'avoir été exclu sur une situation évitable dès la demi-heure de jeu. Ce fait de jeu a évidemment laissé des espaces et a permis aux Parisiens d'en profiter.

Quelques heures plus tard, le fautif avait mollement répondu à l'Allemand, toujours par le biais de la presse en indiquant : « Je préfère garder ce que je pense pour moi. J'ai des codes et des valeurs qu'il faut respecter ». Ambiance. Sauf que dans quelques heures, le FC Barcelone affronte le Real Madrid en Liga et qu'à ce titre, le FCB ne doit pas perdre la face une deuxième fois de suite. Invité à s'exprimer peu avant la rencontre, Gündogan a tenu à calmer le jeu. « Il y a parfois des situations où les choses doivent être éclaircies, a reconnu l'ancien Mancunien. L'intention de chaque personne dans ce club est très sincère. Nous regardons vers l'avenir. Je pense que c'est ainsi que les équipes les plus performantes se développent et s'améliorent, en communiquant, en se regardant dans les yeux et en parlant pour le bénéfice de chacun. »

« L'affaire est close » selon Koundé

Depuis le match contre le Paris Saint-Germain, tous les Barcelonais ou presque se sont exprimés sur la question sans pour autant trop en dire de peur de remettre une pièce dans la machine. Ainsi, on a pu entendre Marc ter Stegen user de philosophie en indiquant que « parler résout toujours le problème avant qu'il ne s'aggrave ». Sergi Roberto a lui relativisé tout en enlevant du poids sur les épaules de Gündogan : « Il y aura toujours du bruit et plus encore dans un club comme celui-ci, mais Gündogan ne l'a pas fait pour critiquer qui que ce soit ». Conscient de la portée de ce genre de polémiques, Jules Koundé a été l'un des premiers à s'exprimer sur le sujet et a préféré orienter le débat vers la rencontre de ce dimanche où le FC Barcelone peut réduire à cinq points son écart au classement en cas de succès. « Nous en avons parlé entre nous, ce qui est toujours le plus important et la question est close, a convenu le Français à DAZN ce vendredi. Ilkay ne voulait pas faire de mal et je pense que Ronald l'a compris après en avoir parlé. L'affaire est close, nous allons tous tirer dans le même sens, comme nous l'avons toujours fait cette année, dans les défaites comme dans les victoires. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.