Séville : Le coup de sang de Koundé face au Barça

Séville : Le coup de sang de Koundé face au Barça©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 22 décembre 2021 à 08h50

Jules Koundé a dégoupillé lors du match entre Séville et le Barça (1-1). Le défenseur français a écopé d'un carton rouge pour avoir jeté le ballon au visage de Jordi Alba.



Toujours dauphin du Real Madrid, le Séville FC a manqué une belle occasion de se rapprocher du club merengue mardi soir. Opposés au FC Barcelone, les Andalous ont été contraints au partage des points (1-1), Ronaldo Araujo répondant en toute fin de première période, sur un corner d'Ousmane Dembélé, à l'ouverture du score de Papu Gomez (32e). Mais alors que les locaux poussaient pour reprendre l'avantage, ils ont dû terminer à dix suite à l'expulsion de Jules Koundé. Provoqué par Jordi Alba au bord de la ligne de touche, le défenseur français a complètement dégoupillé, jetant le ballon au visage du latéral catalan (64e) !

Gomez : "Il va faire son autocritique"

Un geste qui lui a évidemment valu un carton rouge, et pourrait lui coûter au moins quatre matchs de suspension. Pour son entraîneur, Julen Lopetegui, l'ancien Bordelais est "conscient qu'il s'est trompé". L'ancien Bergamasque Papu Gomez soulignait pour sa part que "Koundé est déjà un grand joueur, et il va faire son autocritique". Et si cette expulsion n'est, logiquement, pas contestée en Espagne, beaucoup d'observateurs soulignent que Jordi Alba aurait dû écoper d'un avertissement pour son coup d'épaule sur le Français.


C'est le cas de l'ancien attaquant du Barça et de la sélection espagnole Julio Salinas. "Pour moi, Jordi Alba doit prendre un carton jaune. Il n'avait pas besoin de venir faire ça", a-t-il ainsi souligné à l'antenne de la Radio Nacional de Espana (RNE). Ils sont aussi nombreux à rappeler le passif de Jordi Alba, coutumier des gestes d'antijeu. Il avait d'ailleurs lui aussi envoyé le ballon dans le visage d'un adversaire, Arjen Robben, lors de la demi-finale aller de Ligue des champions entre le Bayern Munich et le Barça en avril 2013 (4-0). Mais il avait simplement été averti. "Je sais que je suis l'un des joueurs les plus détestés du football, reconnaissait-il en début d'année dans un entretien avec la Movistar. Et je comprends la haine que les gens qui ne me connaissent pas peuvent avoir pour moi."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.