Espagne : Une joueuse a refusé de rendre hommage à Maradona

Espagne : Une joueuse a refusé de rendre hommage à Maradona©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le dimanche 29 novembre 2020 à 21h40

A l'occasion d'un match amical entre son équipe et le Deportivo La Corogne, la joueuse espagnole Paula Dapena a refusé de participer à l'hommage rendu à Diego Armando Maradona au nom de la cause des femmes.



C'est un geste qui va faire parler. Alors que, partout dans le monde, les hommages se multiplient pour saluer la mémoire de Diego Armando Maradona, Paula Dapena est celle qui a dit « non ». Ce samedi à Abegondo, son équipe du Viajes Interrias FF, qui évolue en troisième division féminine espagnole, affrontait lors d'un match amical le Deportivo La Corogne, pensionnaire de l'élite. Avant la rencontre, qui s'est soldée sur une victoire nette et sans bavure du « Depor » (10-0), un hommage était ainsi rendu au « Pibe de Oro » avec une minute de silence préalable au coup d'envoi de la rencontre. C'est à ce moment que Paula Dapena a refusé de participer à cet hommage.

Dapena n'a pas rendu hommage à Maradona au nom des femmes

En effet, alors que les 21 autres joueuses participant à cette rencontre ainsi que les arbitres ont respecté la minute de silence alors qu'elles étaient alignées face à la tribune, la joueuse de 24 ans s'est assise à même le sol, le dos tourné vers la tribune. Un geste qu'elle a justifié dans des propos recueillis par le média galicien Pontevedra Viva. Il y a quelques jours, à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, aucun geste n'a été fait, a ainsi déclaré Paula Dapena, qui a mis l'accent sur l'attitude qu'à pu avoir Diego Armando Maradona envers les femmes durant sa vie. Pour être une joueuse, il faut d'abord être une personne, et avoir des valeurs qui vont au-delà des qualités comme celles qu'il avait lui, dont on sait que c'étaient des habilités et des qualités footballistiques spectaculaires. » Une décision qui fera à n'en pas douter polémique en cette période où la mémoire du « Diez » est saluée aux quatre coins du monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.