Bleus : Theo Hernandez l'attendait tant

Bleus : Theo Hernandez l'attendait tant©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 31 août 2021 à 12h04

Impatient de rejoindre les Bleus, Theo Hernandez a enfin été convoqué par Didier Deschamps en équipe de France. Pour le plus grand plaisir de l'arrière gauche milanais...



Si Moussa Diaby, Aurélien Tchouaméni et Jordan Veretout, les autres nouveaux venus à Clairefontaine, ont tous opté pour une chanson française pour leur bizutage, Theo Hernandez a préféré une langue qu'il maîtrise mieux, l'espagnol, pour interpréter "La bamba", sous le regard amusé de ses nouveaux partenaires. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'intéressé se languissait de ce moment. Pas ce bizutage, évidemment, même s'il a semblé apprécier le moment, mais cette première convocation avec les Bleus qu'il désireux depuis si longtemps. A 23 ans, l'arrière gauche milanais est un jeune homme pressé. Déçu ne pas être retenu par Didier Deschamps, celui qui avait fait polémique en zappant un rassemblement des Espoirs en 2017 n'a d'ailleurs pas manqué de manifester son impatience à plusieurs reprises ces dernières années.

"Le début d'une belle histoire"

Il avait notamment mimé un coup de téléphone (au sélectionneur tricolore) pour célébrer l'un de ses buts lors du dernier exercice... Le frère cadet de Lucas, de 20 mois son aîné, a donc vu ses vœux exaucés, pour son plus grand plaisir. "Un grand merci à toutes les personnes qui ont cru en moi jusqu'ici, ceci n'est que le début d'une belle histoire", a-t-il ainsi réagi sur les réseaux sociaux, où il a aussi évoqué sa "fierté" de rejoindre les champions du monde en titre pour ces matchs de qualification au Mondial 2022 contre la Bosnie, l'Ukraine et la Finlande. Deschamps avait pourtant oublié de son nom lors de l'annonce de sa liste... avant que son nom n'apparaisse bien sur l'écran. "On connaît sa spécificité dans la phase offensive, il a corrigé certaines choses sur le plan défensif, il fait partie de ces arrières qui participent beaucoup au jeu", a ensuite expliqué « DD », invité à s'exprimer sur la toute première convocation d'un défenseur très offensif, et auteur de 13 buts en Serie A depuis son arrivée au Milan en 2019. Le cinquième club professionnel du natif de Marseille, où jouait son père Jean-François Hernandez, avec qui lui et son frère n'ont plus aucun contact. Formé à l'Atlético, comme Lucas, il s'est révélé à Alaves avant de rejoindre le Real Madrid, qui l'a également prêté, à la Real Sociedad, avant de le céder pour 20 millions il y a deux ans au club lombard. Qui ne doit pas le regretter, sa valeur ayant déjà plus que doublé depuis. Et ce n'est sans doute pas fini...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.