Bleus : Les confidences de Deschamps sur son avenir, Benzema, Zidane...

Bleus : Les confidences de Deschamps sur son avenir, Benzema, Zidane...©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 10 décembre 2021 à 19h52

De passage sur les antennes de RMC Sport lors de l'émission "Rothen s'enflamme", Didier Deschamps a effectué un large tour d'horizon de différents thèmes. Le sélectionneur de l'équipe de France a évoqué son avenir, sans oublier, notamment, le bilan de l'année 2021, le retour de Karim Benzema ou encore la possible arrivée de Zinédine Zidane à la tête des Bleus.


Didier Deschamps sera présent lors de la Coupe du Monde 2022 avec les Bleus, alors que la qualification a été validée le 13 novembre dernier suite à un large succès obtenu face au Kazakhstan (8-0). Sous contrat jusqu'au 31 décembre 2022 à la tête de l'équipe de France, le sélectionneur national n'a pas encore prolongé son bail et a notamment évoqué ce sujet, ce vendredi lors de l'émission "Rothen s'enflamme" sur les antennes de RMC Sport.

Son avenir : "C'est mon président (Noël Le Graët, ndlr) qui décide. Le seul et le dernier à décider c'est le président. Il décidera. Je n'ai pas encore prolongé, c'est comme ça. Le contrat le plus important, c'est le contrat de confiance. La situation est comme ça et cela ne me pose pas de problème. Cela va être mon cinquième tournoi. Hormis le Brésil, tous les autres champions du monde ont été éliminés dès la phase de poule. J'aurais pu avoir de la lassitude mais ce n'était pas le cas après l'Euro. Le travail d'entraîneur c'est un autre métier. Je ne vais pas m'interdire quelque chose. Je suis épanoui en tant que sélectionneur. Être dans un club c'est 24 heures sur 24. Là ce sont des périodes plus courtes et plus intenses. Je suis au top niveau avec les meilleurs joueurs et les meilleures compétitions."

"Cela ne me pose pas de problème que Zidane soit cité"

Le bilan 2021 des Bleus : "Non 2021, ce n'est pas raté. On n'a pas atteint un objectif important. On a été éliminés prématurément de cet Euro. Je reste factuel, même si on a eu du temps à digérer, on a eu dix minutes d'égarement. Le haut niveau ne pardonne pas. Même ce match-là (face à la Suisse, ndlr), est considéré comme un nul. Pour moi il a plus le goût d'une défaite que d'un nul. Je garde la même exigence. C'est le résultat qui amène les choses. Après le Mondial 2018, le regard des autres a changé. Tout ce qu'il font est regardé différemment. Avant l'Euro, il y avait la motivation et l'envie. Jusqu'à la 81ème, on mène 3-1."

Le retour de Karim Benzema : "Je n'ai pas de regrets sur le retour de Benzema. Cela s'est fait là, je suis content et lui est content. Cela s'est passé comme ça. Il a été performant. Il a lui aussi été déçu que cela s'arrête tôt mais ne dîtes pas que la France n'a pas été performante. On a été éliminés prématurément. Je n'avais pas de problème avec lui mais humainement il a gagné en maturité. Il a une joie de vivre, il dégage le sourire et est plus épanoui. Lui comme moi on avait besoin de se voir avant de se retrouver en équipe de France."


Un futur sur le banc du PSG ? Deschamps estime que "dans l'absolu" tout est possible

Son possible successeur et le cas de Zidane : "J'ai pris la place de Laurent Blanc, quelqu'un prendra ma place. Cela sera Zizou ou un autre. Ce n'est pas le fait que j'aime ou pas, il faut que les conditions soient réunies. Zizou a un lien avec l'équipe de France. Avec lui on a dit qu'il serait sélectionneur quand il a lancé sa carrière. S'il le veut et si les conditions sont réunies, tant mieux. Cela ne me pose pas de problème que Zidane soit cité, cela ne m'enlève pas de sérénité."

Un poste éventuel d'entraîneur au PSG : "Aujourd'hui je ne suis pas disponible, je ne suis pas sur le marché. Vous me poserez la question dans un an si l'émission est encore là. Je ne parle pas pour moi, des joueurs ont joué dans les deux clubs, pourquoi un entraîneur ne le pourrait pas. Conte a été champion avec la Juventus et l'a été avec l'Inter. Tu vas avoir des ennemis et des amis", a expliqué Deschamps. Sondé sur le fait que tout soit possible, il a répondu : "Dans l'absolu, oui."

L'absence d'Olivier Giroud : "Olivier Giroud a été dans les très bons résultats de l'équipe. Il a une situation qui est meilleure qu'avant l'Euro. Il est toujours sélectionnable. Après, reviendra-t-il ? Je lui ai dit. J'ai longuement discuté avec lui et il sait."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.