Bleus : Lloris, un refus qui ne passe pas

Bleus : Lloris, un refus qui ne passe pas©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 16 novembre 2022 à 10h53

Alors qu'Hugo Lloris, le capitaine des Bleus, refuse de porter un brassard LGBT arc-en-ciel pour la Coupe du monde au Qatar, où l'homosexualité est illégale, Yoann Lemaire, président de Foot Ensemble, estime que cette décision est "une honte".



Yoann Lemaire ne mâche pas ses mots. L'ancien footballeur, président de l'association Foot Ensemble et figure emblématique de la lutte contre l'homophobie dans le football, est très remonté contre Hugo Lloris et la FFF après le refus du capitaine des Bleus de porter un brassard arc-en-ciel lors de la Coupe du monde au Qatar, un pays où l'homosexualité est illégale. "Très énervé" et "écœuré", l'Ardennais a confié à Ouest-France qu'il trouvait les propos du gardien tricolore "inquiétant(s) pour plein de choses", même s'il n'est "pas surpris. Je l'avais rencontré lors d'un tournage en mars et ses réponses étaient déjà inquiétantes. Sur les insultes homophobes dans les stades, il me disait que ce n'était que du folklore, qu'il n'avait jamais eu de coéquipier gay et que cela relevait de l'intimité, qu'il n'avait pas à savoir."

"Une humiliation"

Présent aux côtés de Didier Deschamps en conférence de presse lundi à Clairefontaine, à deux jours du départ pour l'émirat, Lloris avait expliqué qu'il ne porterait finalement pas le brassard LGBT, suivant les recommandations de son président. "On va en discuter. Mais j'aime autant qu'il (Lloris) ne le fasse pas. On va jouer dans un pays que l'on doit respecter. Mais s'il faut le porter, on le portera. Ce n'est pas que je ne suis pas favorable à ce brassard, mais quelques fois je me dis que l'on veut être tellement donneur de leçons qu'il faudrait regarder aussi ce qui se passe chez nous", avait ainsi confié Noël Le Graët à L'Equipe. "Sur le sujet, j'ai mon opinion personnelle et ça rejoint celle du président. En France, quand on accueille des étrangers, on a envie qu'ils se prêtent à nos règles, à notre culture. Et j'en ferai de même au Qatar. Je peux être d'accord ou pas d'accord avec leurs idées, mais je dois montrer du respect", a ensuite expliqué Lloris, avant d'assurer qu'il n'était "pas insensible à ces sujets" et que quelque chose "sera mis en place" en ce sens.


Une position "décevante" pour Lemaire : "J'ai cru qu'avec la Fédération française de football, ils allaient réfléchir sur la problématique. Il ose dire cette connerie, car il n'y a pas d'autres mots, qu'il s'adaptera aux règles et à la culture du Qatar, un pays contre l'homosexualité. C'est une honte pour la France et le football. C'est même une humiliation." Le président de Foot Ensemble, également "affligé" par Le Graët, a par ailleurs annoncé mettre "en suspens" le partenariat entre son association et la FFF.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.