CAN : Le succès historique des Comores enflamme Marseille

CAN : Le succès historique des Comores enflamme Marseille©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 19 janvier 2022 à 08h56

Après la victoire historique des Comores contre le Ghana à la CAN (3-2), c'était la folie dans les rues de Marseille, où réside une importante communauté comorienne.



En l'emportant 3-2 mardi soir face au Ghana, les Comores n'ont pas seulement éliminé les Black Stars de la Coupe d'Afrique des nations dès le premier tour. 132es au classement FIFA, les Cœlacanthes ont aussi marqué leurs premiers buts dans une compétition continentale à laquelle ils participent pour la première fois. Et cette victoire historique leur permet aussi de rêver à une qualification pour les huitièmes de finale, même s'il faudrait pour cela un sacré concours de circonstances.

Après l'ouverture du score de l'ancien Havrais et Vannetais El Fardou Ben (4e), Ahmed Mogni a doublé la mise (61e), avant que les Ghanéens ne reviennent à hauteur grâce à Richmond Boakye (64e) et au Strasbourgeois Alexander Djiku (77e). Mais Mogni, qui évolue à Annecy, a donné la victoire aux siens à la 85e minute.

Une victoire dignement fêtée au stade Roumé Adjia de Garoua, mais aussi dans les rues de Marseille. Car la cité phocéenne abrite une très importante communauté comorienne. A tel point que l'ancien président de l'archipel de l'océan indien la surnommait "la cinquième île des Comores". Ils étaient donc nombreux dans les rues marseillaises à célébrer ce succès historique. Natif de Marseille, le sélectionneur comorien était lui aux anges.

"On n'a pas reculé, même après l'égalisation du Ghana. On a toujours cru qu'on pouvait remporter cette victoire historique pour notre pays. J'ai fait rentrer des joueurs offensifs pour essayer de marquer un troisième but, et ça a payé. Maintenant, il faut attendre pour savoir si on va se qualifier", a déclaré Amir Abdou. Préalablement battus par le Gabon et le Maroc, les Cœlacanthes sont déjà devancés, avec trois points, par deux équipes, le Cap-Vert et le Malawi, dans la course aux quatre places de meilleurs troisièmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.