CAN 2023 : L'ambassade de Côte d'Ivoire à Paris a fêté la qualification pour la finale

A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 08 février 2024 à 17h27

L'ambassade de Côte d'Ivoire à Paris, où étaient massés de nombreux supporters des Eléphants, a suivi avec ferveur la demi-finale face à la RD Congo, mercredi soir. Avant de fêter la qualification.

Miraculée plusieurs fois au cours de la Coupe d'Afrique des Nations 2023 , la Côte d'Ivoire sera donc finalement au rendez-vous du dernier match, à la maison. Passés par de nombreux états dans la compétition, les Eléphants brigueront une 3eme couronne après 1992 et 2015, dimanche soir à Abidjan contre le Nigeria de Victor Osimhen. Les joueurs d'Emerse Faé, promu sélectionneur après la démission de Jean-Louis Gasset et le fiasco traversé en phase de groupes, ont gagné ce droit de manière logique en éjectant du tournoi la RD Congo (1-0) , mercredi soir au Stade Alassane Ouattara d'Abidjan. Sébastien Haller a délivré les Ivoiriens en manquant sa reprise à la 65eme minute sur un centre de Max-Alain Gradel, mais l'attaquant a quand même réussi à tromper le gardien congolais qui a été lobé.

« C'est le feu ce soir ! C'est bon, la CAN reste au pays »

Au coup de sifflet final, sous les yeux de l'ancienne gloire Didier Drogba, installé en tribunes, les joueurs ivoiriens avec Gradel, l'ancien Lensois Seko Fofana, Franck Kessié, l'ancien milieu du Milan et du Barça, l'ex-Niçois Jean Michaël Seri, le Monégasque Wilfried Singo, le talentueux Simon Adingra ou l'ancien Toulousain Serge Aurier (en tribunes au coup d'envoi) ont célébré la qualification. C'était également la fête à l'ambassade de Côte d'Ivoire à Paris qui diffuse tous les matchs des Eléphants depuis le début de la compétition. Au sein du rez-de-chaussée nanti de quatre écrans, les fans ivoiriens étaient nombreux à soutenir leur nation favorite face à la RD Congo du Marseillais Chancel Mbemba. Ils se sont multipliés tout au long de la soirée qui a battu des records en termes d'affluence.

Plus de 680 personnes étaient présentes selon Le Parisien. Elles ont explosé de joie quand Haller a inscrit son but décisif, puis ont apprécié les parades du portier ivoirien jusqu'au coup de sifflet final. Quand celui-ci a retenti, la liesse générale s'est emparée du bâtiment. « C'est le feu ce soir ! C'est bon, la CAN reste au pays », a lâché un supporter de la première heure qui est allé danser près de l'ambassadeur Maurice Kouakou Bandaman. A l'extérieur, les supporters armés des drapeaux de leur pays de cœur ont fait du bruit pour la qualification de leurs Eléphants chéris et enflammé la nuit parisienne. Dimanche soir, la finale sera diffusée cette fois Porte Dauphine dans un espace plus grand.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.