Turquie : Balotelli, nouvelle embrouille

Turquie : Balotelli, nouvelle embrouille©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 29 août 2022 à 12h58

Mario Balotelli a eu une altercation avec son entraîneur, Vincenzo Montella, à l'issue de la victoire de son club d'Adana Demirspor contre Umraniyespor dans le championnat turc (1-0).



S'il a fêté ses 32 ans le 12 août, Mario Balotelli n'a pas pour autant (beaucoup) changé. Et l'attaquant italien a de nouveau fait parler de lui, négativement, ce week-end. Même s'il a su garder son calme lors de cette drôle de scène. Son équipe, Adana Demirspor, l'a pourtant emporté samedi soir contre Umraniyespor (1-0), sur un but de l'ancien Toulousain et Dijonnais Kevin Rodrigues dès la sixième minute de jeu, et s'est hissé, en attendant les derniers matchs de cette quatrième de la Super Lig, à la deuxième place du championnat turc. Entré à la pause à la place du Russe Artem Dzyuba, Balotelli a disputé l'intégralité de la deuxième période, mais il a eu une altercation verbale avec son entraîneur, Vincenzo Montella, juste après le coup de sifflet final.

Alors que le technicien transalpin félicitait ses joueurs, il s'en est violemment pris à son compatriote, coupable d'une perte de balle en fin de match qui aurait pu coûter très cher au club d'Adana. Le ton est rapidement monté entre les deux hommes, avec un Montella véritablement hors de lui. Benjamin Stambouli et ses coéquipiers ont alors été contraints d'intervenir pour les séparer, car la situation pouvait devenir incontrôlable. Quelques minutes plus tard, Montella était redescendu en pression, et il a évoqué cet incident en conférence de presse. "Je peux seulement dire que nous attendons plus de lui. Après, ce sont des choses qui peuvent arriver à la fin du match. Peut-être que l'adrénaline vous fait dire d'autres choses, mais pour moi, c'est fini", a assuré l'ancien buteur de la Roma et de la Nazionale. Il n'en reste pas moins que ce nouvel incident pourrait précipiter le départ de « Super Mario », mécontent de son statut et qui a notamment été annoncé en Suisse cet été.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.