Olympique Lyonnais : vers une passation de pouvoir de Jean-Michel Aulas ?

Olympique Lyonnais : vers une passation de pouvoir de Jean-Michel Aulas ?©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 13 février 2018 à 11h25

Le président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, s'est exprimé sur sa succession à la tête de la holding qui contrôle le club. L'occasion d'adouber son fils, dans une interview accordée au Progrès.

Un Aulas pourrait bien en cacher un autre.

Le président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, s'est confié sur sa succession lors d'une large interview accordée au Progrès. Et l'un des grands patrons du football français a déjà une idée sur le nom de son successeur à la tête de la holding qui contrôle l'Olympique Lyonnais. Il s'agirait de son fils, Alexandre Aulas.

"Alexandre a pour vocation et pour objectif de prendre la suite", a indiqué l'emblématique président du club rhodanien. Âgé de 69 ans, l'homme d'affaires songe à passer la main, notamment en cédant à son fils, "une part significative" de la holding Holnest qu'il contrôlait jusque-là. "Alexandre a pris la responsabilité et la direction générale de cette holding. Il est à l'origine de son changement de nom. Il voulait avoir un peu d'indépendance et se tourner vers le futur [...] le nouveau nom et l'alchimie d'Holnest, c'est Alexandre Aulas", détaille-t-il.

Après une vie active menée dans entrepreneuriat, notamment en créant la Cegid, une entreprise spécialisée dans les progiciels de gestion et de comptabilité, Jean-Michel Aulas indique vouloir laisser plus de place à son fils, âgé de 31 ans. Tout en gardant un œil sur les affaires d'ici-là. Il affirme que l'objectif d'Holnest est d'investir 50 millions d'euros, "voire plus dans les années à venir".

Une structure qui contrôle également l'Olympique Lyonnais depuis 1987. Néanmoins, le président ne s'est pas directement exprimé sur la passation de pouvoir au sein du club, précisant qu'il ne pouvait pas "se prononcer sur l'avenir" à ce sujet.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU