Equipe de France : Adil Rami étrille Eric Zemmour

Equipe de France : Adil Rami étrille Eric Zemmour©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 23 septembre 2018 à 15h30

Le défenseur champion du monde a tenu à démentir sur Instagram les propos d'Eric Zemmour, qui affirmait que les joueurs étaient obligés de manger halal sous Raymond Domenech.

"Totalement faux !!! Essuyez-vous la bouche avec du PQ". Adil Rami n'a pas du tout apprécié de voir Éric Zemmour annoncer que lors de la Coupe du Monde 2010, Raymond Domenech avait imposé un repas halal à tout le groupe France.

Le joueur, qui a débuté chez les Bleus après le Mondial sud-africain, semble ainsi catégorique quant à l'erreur commise par le journaliste et polémiste.

"En 2010, en équipe de France, ils mangeaient tous halal. Ils avaient imposé le halal. Et c'est Laurent Blanc qui l'a interdit, puis Didier Deschamps", a affirmé Éric Zemmour sur LCI le 17 septembre. Une affirmation qui a permis au polémiste de faire le lien entre Charia et équipe de France. Des propos qui ont ensuite été infirmés par le joueur sur son compte Instagram, mais il n'a pas été le seul. Contacté par CheckNews, François Manardo, chef de presse des Bleus en 2010, va dans le sens d'Adil Rami : "Il y avait deux buffets, et aucune nourriture n'était imposée", assure-t-il.



Tous les joueurs avaient le choix

Le service de fact-checking de Libération a aussi contacté une source interne qui a également confirmé l'absence d'obligation. "Un agent de sécurité est venu voir Domenech pour lui annoncer que certains joueurs de l'effectif ne mangeaient pas de viandes puisque la cuisine n'était pas halal. Il a alors décidé de servir deux buffets, un halal, et l'autre non", a confié ladite source.

Par la suite, les joueurs musulmans de l'équipe de France ont toujours pu disposer du choix de manger une viande conforme à leurs obligations religieuses. Il était ainsi individualisé sous Laurent Blanc, et encore une fois proposé sous forme de buffet sous les ordres de Didier Deschamps. Par ailleurs, Éric Zemmour a indiqué en début de propos que Karim Benzema était présent à Knysna (Afrique du Sud), lors du Mondial 2010. Or, le joueur n'avait pas été sélectionné par Raymond Domenech.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.