Pelote basque : La légende Irastorza se retire

Pelote basque : La légende Irastorza se retire©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le samedi 29 octobre 2022 à 17h37

Une véritable légende de la pelote basque a pris sa retraite ce vendredi. Défait aux Championnats du monde, le Français Eric Irastorza laissera un vide incommensurable.



Quelque peu dans l'anonymat général, actuellement à Biarritz se tiennent les Championnats du monde de pelote basque. Une discipline qui sourit historiquement aux Français dont les chances de triomphe s'avéraient sérieuses cette année. Or, le sort en a décidé autrement ce vendredi. Opposés à l'Espagne en demi-finale, les Bleus n'ont pas été en mesure de rivaliser, la faute aux blessures contractées par la paire tricolore. Avec un seul changement possible et par conséquent un remplaçant entré en jeu face à deux adversaires, en infériorité numérique le Français n'a pas tenu la distance.


Outre la déception de la défaite, cette rencontre laisse un goût amer à Eric Irastorza. Ce puntiste, véritable icône de ce sport, a décidé de mettre un terme à sa carrière à l'âge de 46 ans. "Je préparais ce Mondial depuis un an, alors se blesser comme ça, en demi-finale, c'est dur" a-t-il concédé à l'AFP. "On m'a dit, pour me rassurer, qu'Usain Bolt aussi avait fini sa carrière sur une blessure. C'est vrai que ça m'a un peu soulagé" a poursuivi le Français avec une pointe d'ironie. Néanmoins, sa véritable collection de trophées amassés durant sa carrière consolera sa tristesse.

Un palmarès époustouflant

Celui qui s'est exilé en Floride à ses 22 ans a s'est adjugé quatre titres de champion du monde en 2000, 2006, 2007 et 2008. Il a également conquis deux fois la troisième place en 2001 et en 2011. Avec l'équipe de France il a échoué une nouvelle fois sur la dernière marche du podium en 2018. Et sur le plan personnel, il est resté numéro 1 des arrières à la mythique Miami Jai Alai durant dix ans entre 1999 et 2009, il a été sacré cinq fois Champion du Monde Pro, il a raflé à neuf reprises les Internationaux de Saint-Jean-de-Luz ou encore il a été décoré du Gant d'or dix fois. Cette liste impressionnante et non exhaustive nous rappelle que la pelote basque française perd un monument.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.