Tour de France : Garcia renversée par sa propre voiture !

Tour de France : Garcia renversée par sa propre voiture !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 27 juillet 2022 à 17h53

Mavi Garcia a eu très chaud mercredi, lors de la quatrième étape du Tour de France qu'elle a bouclé à la 33eme place (à 3'11" de Marlen Reusser, victorieuse). L'Espagnole est onzième du général à 2'26" de Marianne Vos.



Journée définitivement à oublier pour Mavi Garcia sur les routes du Tour de France. La double championne d'Espagne en titre (et triple championne en titre sur le contre-la-montre), après avoir crevé et fait chuter sa propre coéquipière dans les chemins de poussière, pensait en avoir terminé avec tous ces incidents et ces difficultés. Mais à treize kilomètres de l'arrivée, alors qu'elle parvenait à rentrer à 30 secondes du groupe maillot jaune en tête de l'étape, c'est elle qui est cette fois allée au tapis en percutant... sa propre voiture de l'équipe UAE. Tandis que la coureuse de 38 ans cherchait un ravitaillement, elle a littéralement coupé la route au véhicule. Heureusement, le conducteur a pilé à temps pour éviter le pire. La Majorquine a pu repartir.

Troisième du Giro cette année, Mavi Garcia ne pensait pas pouvoir être professionnelle un jour en cyclisme : "Ce sport est arrivé très tard dans ma vie. Il y a cinq ans, pour moi, c'était impossible, impensable." Patineuse artistique jusqu'à ses seize ans, elle a fini par être dégoûtée de la glace. Jusqu'à ses 30 ans ou presque, elle a ensuite continué de pratiquer le vélo et la course à pied tout en gagnant sa vie dans la vente de machines de restauration, sur son île des Baléares : "J'ai alors demandé à prendre une année sabbatique, et mon niveau s'est beaucoup amélioré." Elle est alors devenue une première fois championne d'Espagne en 2016, ainsi que vice-championne du monde de duathlon (course à pied et cyclisme). "Je sais que ça ne va durer que quelques années, alors j'en profite au maximum."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.