Coppa Bernocchi : Evenepoel en démonstration, Pinot 5eme

Coppa Bernocchi : Evenepoel en démonstration, Pinot 5eme©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 04 octobre 2021 à 17h04

Remco Evenepoel a remporté en solitaire ce lundi la 112eme édition de la Coppa Bernocchi, disputée sous une pluie battante et dans des conditions dantesques. Le huitième succès cette saison pour le prodigieux coureur belge de 21 ans, de nouveau en démonstration alors qu'il n'avait prévu à l'origine de disputer la course que dans le but de préparer le Tour de Lombardie de samedi. Egalement engagé, Thibaut Pinot termine cinquième.


Ce Remco Evenepoel est un mutant ! A 21 ans, le petit prodige belge ne cesse d'accumuler les victoires depuis son arrivée chez les professionnels. Lundi, il a remporté en solitaire la 112eme édition de la Coppa Bernocchi et ajouté ainsi un huitième succès à son compteur de la saison, son 22eme en carrière déjà. Le tout sous un déluge incroyable et en ayant passé 140 kilomètres à l'avant, dont 31 tout seul. Mais cette victoire - la 65eme pour l'équipe Deceuninck-Quick Step, déjà mise à l'honneur la veille par Mark Cavendish en Allemagne à l'occasion du Münsterland Giro - est avant tout celle d'un extra-terrestre. Mais pas uniquement parce que le Belge, qui gardait toujours en travers de la gorge la sauce à laquelle il avait été mangé par son sélectionneur lors de la course en ligne des Mondiaux de dimanche dernier à Louvain (Belgique), où il n'avait pas eu sa chance, contrairement au leader annoncé de l'équipe Wout Van Aert, avec qui il s'était ensuite accroché, a laissé tous ses concurrents à près de deux minutes à l'issue d'une nouvelle démonstration et d'un numéro assez déroutant devant. Non, le plus impressionnant dans ce nouveau récital de "Remco le terrible" repose dans l'état d'esprit qui habitait le héros du jour avant de se présenter sur la ligne de départ.

Venu uniquement pour s'entraîner et faire quelques kilomètres !



Le coéquipier de Julian Alaphilippe au sein de la formation belge avait ainsi uniquement prévu de participer à cette Coppa Bernocchi pour... préparer le Tour de Lombardie de samedi prochain, mais sans aucune ambition, encore moins de victoire finale. Evenepoel avait d'ailleurs confié avant de s'élancer que si le scénario ne lui convenait pas, il pourrait très vite jeter l'éponge. "C'est une course généralement pour les sprinteurs. Je la cours principalement pour ne pas avoir à m'entraîner. Si le temps se gâte, je ne prendrai aucun risque. Et peut-être que j'abandonnerais." Non seulement, "le petit cannibale" n'a pas mis pied à terre, mais il s'est de surcroît arrangé pour ne pas avoir à le faire, d'abord en s'invitant dans l'échappée matinale de six coureurs dont faisait également partie Thibaut Pinot, finalement cinquième mais qui a fait le plein de confiance en passant toute la journée à l'avant, puis en décidant de passer le final tout seul. Evenepoel est donc devenu le premier Belge depuis Rik Van Looy soixante-trois ans plus tôt à remporter cette épreuve sur laquelle il avait seulement prévu initialement de "faire quelques kilomètres pour s'entraîner". Ce garçon est vraiment un phénomène !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.