Euroligue (H/J1) : Monaco démarre fort

Euroligue (H/J1) : Monaco démarre fort©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 07 octobre 2022 à 22h24

Au lendemain de l'entrée en matière ratée de l'ASVEL contre Milan, Monaco, de son côté, a réussi parfaitement ses débuts en Euroligue en s'imposant largement vendredi soir sur le parquet du Virtus Bologne (66-83). Homme du match, Mike James a inscrit 26 points.



Monaco au quart de tour. La Roca Team a démarré très fort sa saison en Euroligue vendredi soir en s'imposant nettement sur le parquet du Virtus Bologne (83-66) lors de la 1ere journée. Au lendemain du revers à l'Astroballe de l'ASVEL, douchée dans le money time sur un shoot du Milanais Baron, notre autre représentant dans la reine des Coupes d'Europe a su, lui, éviter la sortie de piste. Sur le parquet de cette équipe italienne dont deux joueurs français (Isaiah Cordinier et Mam Jaiteh) portent les couleurs, la Roca Team a dû néanmoins patienter avant de s'envoler et de creuser un écart que les Bolonais n'ont jamais su combler en dépit des efforts du Danois d'origine nigériane Iffe Lundberg, auteur de 14 points et meilleur marqueur du Virtus lors de ce premier match de la saison en Euroligue pour les joueurs de Sergio Scariolo. Après le premier quart-temps, les deux équipes se trouvaient en effet toujours au coude à coude (18-18) et si les Monégasques ont légèrement pris un avantage dans le quart-temps suivant, leur maigre avance à la pause (40-34) n'était pas encore suffisante pour laisser définitivement les locaux dans le rétroviseur. La Roca Team et en particulier sa superstar Mike James ont décidé dès le retour des vestiaires que le moment était venu d'accélérer.

Monaco s'échappe au retour des vestiaires 

Le meneur-shooteur américain et ses partenaires ne pouvaient pas mieux s'y prendre. Et un troisième quart-temps à sens unique (23-11) en faveur du meilleur marqueur de la soirée (avec 26 points, dont 14 en première mi-temps) et des joueurs de la Principauté a suffi à Monaco pour assommer et le Virtus Bologne et la rencontre. En fin de match, les Italiens ont bien tenté l'impossible, mais le matelas que s'était construit la Roca Team d'Elie Okobo (13 points) en dix minutes était beaucoup trop solide pour que ses adversaires, pourtant vainqueurs du dernier quart-temps 21-20 (le seul que les Italiens ont remporté vendredi), ne parviennent ne serait-ce qu'à l'entailler. Super entrée en matière des vice-champions de France. Il le fallait car lors de la prochaine journée, ce sont ni plus ni moins que les Turcs de l'Anadolu Efes, doubles champions d'Europe en titre, qui rendront visite à Monaco.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.