Moto2 : Canet, miraculé, a "vu la Vierge"

Moto2 : Canet, miraculé, a "vu la Vierge"©Media365

Thomas Siniecki : publié le dimanche 22 novembre 2020 à 19h27

La chute d'Aron Canet, samedi lors des qualifications du Grand Prix du Portugal, aurait clairement pu virer au drame. On serait même tentés de penser qu'elle aurait dû, ce qui doit d'autant plus soulager le pilote espagnol.



Attention, ça va très vite... et ça permet aussi de comprendre ce qui a pu traverser l'esprit d'Aron Canet durant ces dix secondes qui ont dû être les plus longues de sa vie de pilote. Durant les qualifications, le pilote espagnol a chuté en pleine ligne droite sur le circuit de Portimao, au Grand Prix du Portugal de la catégorie Moto2. Sauf que c'était derrière une bosse, ce qui rend la visibilité quasiment nulle pour les bolides arrivant lancés à pleine vitesse. C'est presque prodigieux que personne ne soit venu le percuter. "C'est le pire endroit pour tomber, confirme d'ailleurs en direct le commentateur. Il essaie de s'extirper le plus vite possible, il s'est levé et a eu de très bons réflexes, les autres pilotes aussi. Il doit avoir le palpitant à plus de 200, nous aussi d'ailleurs !"

L'intéressé a ensuite tenté d'ordonner ses pensées et de raconter, n'en revenant toujours pas (pour Paddock GP) : "Je suis heureux d'avoir vu la Vierge et d'en être sorti indemne. Quand je suis tombé, j'ai eu très peur, parce que mon pneu était froid et la moto s'est soulevée, elle a fait un wheelie dans la descente. Quand le pneu a heurté l'asphalte, l'avant s'est fermé. La chance, c'est que la chute s'est faite en douceur." Après avoir vu cinq pilotes passer de part et d'autre à côté de lui, Canet a effectué au sol une roulade digne des plus grandes cascades hollywoodiennes, afin d'éviter la sixième moto. L'essentiel était alors acquis pour lui, à savoir quitter les limites de la piste, avant d'aller courir pour retrouver sa chère monture.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.