PSG, le tarif habituel

Zlatan Ibrahimovic a encore fait la différence contre Nancy.

Zlatan Ibrahimovic a encore fait la différence contre Nancy.

Le Paris Saint-Germain ne séduit toujours pas mais continue de faire la course en tête après son succès minimaliste à Nancy (0-1), samedi, lors de la dixième journée de Ligue 1. Zlatan Ibrahimovic en a profité pour conforter son statut de meilleur buteur du championnat. Par ailleurs, Montpellier a remporté son premier succès à domicile au dépend de Nice (3-1) et Toulouse a pris le meilleur sur Brest (3-1) pour grimper à la deuxième place.

NANCY - PARIS SAINT-GERMAIN: 0-1
Consulter aussi: Le film du match

Paris évite le piège

Sur la pelouse synthétique de Marcel Picot, le PSG ne se laisse pas surprendre par la lanterne rouge et conserve difficilement son fauteuil de leader, quoi qu'il arrive lors de cette 10e journée. Après une entame difficile, Ibrahimovic a libéré les siens en seconde période (0-1). Nancy décide de mettre une grosse pression d'entrée. Dans un premier quart d'heure à sens unique, Moukandjo est tout près d'ouvrir le score sur sa première opportunité. Mais sa frappe enchaînée après un contrôle parfait échoue sur le poteau de Sirigu (2e). Haidara prendra également sa chance, sans trop de problème pour le portier parisien. Une fois les Franciliens enfin réveillés, Ndy Assembe brille pour préserver son camp. D'abord devant Sakho, de la tête (27e), puis face à Gameiro, seul à 8 mètres (31e).

Au retour des vestiaires, Ancelotti lance Rabiot et Bodmer, agacé par les performances de Gameiro et Verratti. Le PSG met son jeu en place et devient plus dangereux. Ménez (49e), Matuidi (63e), puis Ibrahimovic (69e) sont menaçants mais ne trouvent pas le cadre. Une fois mais pas deux pour "Ibra". Sur son opportunité suivante, le Suédois marque du pied gauche, à 20 mètres (75e), la main du portier lorrain n'étant pas assez ferme. Dans une fin de match décousue et rythmée, Grange, sur coup franc, et Ménez, sur deux contres, ne parviennent pas à modifier le score malgré trois bonnes occasions, toutes dans le temps additionnel. C'est le 10e match sans défaite pour Paris et la 10e réalisation en Ligue 1 pour Ibrahimovic. Battu mais bon dans la circulation du ballon, l'ASNL reste dernier, avec néanmoins de meilleures bases pour construire le futur.

Prochains matches: Nice-Nancy ; Paris Saint-Germain - Saint-Etienne

MONTPELLIER - NICE: 3-1
Consulter aussi: Le film du match

Montpellier profite du cadeau

D'un match de la dixième journée qui sentait la poudre, on a finalement assisté à une vraie partie de bas de classement. Montpellier profite tout de même des cadeaux niçois pour s'imposer 3 à 1 et pour respirer après trois défaites de rang. René Girard prévoyait un match de «salops» de ses hommes, l'entame de match l'aura certainement déçu. Peu de rythme, peu d'occasions, peu d'envie, les joueurs n'ont aucune imagination.

Dans un match fermé, il faut un élément déclencheur. Il sera Niçois. Palun rate son contrôle et offre une passe décisive à Camara qui n'en demandait pas tant. Comme un symbole, c'est l'un des joueurs les plus efficaces de Ligue 1 qui marque (1-0, 53e). Palun se signale une deuxième fois avant de sortir, en laissant Utaka partir dans son dos pour le but du break (2-0, 64e). Sans révolte, Nice encaissera un dernier but par l'intermédiaire de Civelli, son défenseur, qui ne communique pas avec son gardien et marque contre son camp (3-0, 88e). Maupay, 17 ans, s'effondre dans la surface, Bocaly est exclu. Cvitanich marque sur penalty. Montpellier, extrêmement réaliste, signe sa première victoire à domicile cette saison et s'éloigne de la zone rouge. Au contraire de Nice qui s'enfonce encore un peu plus.

Prochains matches: Troyes - Montpellier ; Nice - Nancy

REIMS - TROYES: 1-1
Consulter aussi: Le film du match

Pas de vainqueur en Champagne-Ardenne

Au terme d'une partie animée, Reims et Troyes se quittent sur un match nul logique (1-1), au cours duquel chaque équipe a dominé une mi-temps. En première période, les Rémois prennent le jeu à leur compte, et posent de sérieux problèmes à leurs voisins aubois. Et si Thuram, vigilant devant Diego (9e) puis Krychowiak (27e), parvient à repousser les premiers assauts marnais, le portier ne peut rien lorsque Mandi, seul au deuxième poteau, ouvre le score de la tête (1-0, 29e). Les hommes d'Hubert Fournier rentrent donc logiquement aux vestiaires avec l'avantage au score.

La mi-temps fait le plus grand bien aux Troyens, qui reviennent en deuxième période avec de meilleures intentions. Mais l'Estac manque de précision et Darbion (48e), Jarjat (50e) et Yattara (57e) n'accrochent pas le cadre. Les Bleus vont toutefois parvenir à égaliser. Car si Agassa se détend bien sur un plat du pied trop mou de Nivet (61e), le portier Togolais ne peut rien sur la reprise de volée du gauche de Camus (1-1, 63e). En fin de match, le ballon va d'un bout à l'autre du terrain, mais ni Ghilas, dont le but est logiquement refusé pour hors-jeu (89e), ni Bahebeck, stoppé par Agassa (90e), ne trouvent l'ouverture, et le derby de Champagne-Ardenne accouche d'un match nul.

Prochains matches: Rennes - Reims ; Troyes - Montpellier

TOULOUSE - BREST: 3-1
Consulter aussi: Le film du match

Les Toulousains nouveaux dauphins

En faisant preuve d'un réalisme à toute épreuve en première période avec deux buts sur trois tirs cadrés, les Toulousains se sont mis à l'abri juste avant la fin du premier acte. Emmenés par un très bon Ben Yedder, qui avait à coeur de redorer son image suite à sa virée nocturne avec les Espoirs, les hommes de Casanova se sont mis eux-mêmes en difficulté sur une grosse erreur d'Ahamada, conséquence du but du Stade Brestois. Le bon coaching de son entraîneur, avec la rentrée de Regattin, a permis au TFC d'éteindre le suspense en toute fin de rencontre. Grâce à cette victoire (3-1), les Haut-Garonnais accèdent à la seconde place du classement à trois points du leader parisien. Pour les Brestois, les matches loin de Francis Le Blé se suivent et se ressemblent. Avec une sixième défaite en autant de déplacements, les Finistériens paient leur attitude ultra défensive associée à une animation offensive clairement déficiente. Malgré la titularisation de Benschop en pointe, Chauvin n'a semble-t-il pas encore trouvé la bonne formule pour remporter un premier point à l'extérieur.

Prochains matches: Bordeaux - Toulouse ; Brest - Lorient

Retrouvez tous les matches de Ligue 1 en direct vidéo sur votre mobile !

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

en images
Reds dingues de lui Une Coupe, et champagne ! Sacré Paul Elles sont arrivées Contrefaçons