Les heures noires du Real 

José Mourinho n'a pas été tendre avec son équipe. (Reuters)

Le Real Madrid, battu samedi soir à Séville en Liga (1-0), continue à perdre des points qui pourraient valoir cher en fin de saison, d'autant que Barcelone, vainqueur à Getafe (1-4), ne semble pas disposé à attendre son ennemi juré. Le club de la capitale espagnole ne compte que quatre unités et se retrouve à huit longueurs du Barça qui fait le plein depuis la première levée.

Ce n’est pas que le Real est en crise, mais presque. Douchés d’entrée de jeu à Séville, les Madrilènes ont été battus sur le plus petit des écarts, incapables de se montrer réalistes sur les rares occasions qu’ils ont réussis à se procurer. Inconstants dans le jeu et parfois très nerveux, à l’image d’un Gonzalo Higuain qui est très vite monté en pression dans la marmite de Sanchez-Pizjuan, les hommes de José Mourinho ont de très fortes chances de quitter la première partie de tableau, suite aux résultats de dimanche.

Placés au 10e rang avec quatre points - à répartir en un nul face à Valence en ouverture (1-1), une victoire contre Grenade (3-0) et deux défaites à Getafe (1-2) et donc à Séville (0-1) - la Maison blanche pointe même à trois petits points de la zone rouge. Et sept équipes classées plus bas doivent encore jouer… Bref, c’est rien de moins qu’une petite catastrophe à l’échelle du Real. La dernière fois que le club avait perdu deux fois de suite à l’extérieur, Cristiano Ronaldo n’était même pas encore arrivé.

Pendant ce temps, le Barça s'amuse

C’était en mai 2009, et l’équipe de la capitale s’était incliné à Valence, Villarreal et Osasuna. C’était l’époque où le Barça n’avait même pas besoin de lutter. Mais attention, car cette ère n’est pas si lointaine et pourrait vite être convoquée à nouveau… Souvent dépassés défensivement, à l’image d’un Iker Casillas fébrile, les champions d'Espagne ont très vite été cueillis à froid par une superbe demi-volée de Trochowski dès la deuxième minute de jeu. Karim Benzema n’avait pas été titularisé, et Gonzalo Higuain n’a pas vraiment donné raison à son coach.

L’Argentin a en effet vendangé une énorme occasion à la 21e minute et n’a jamais été dans le coup. A la pause, Benzema et Luka Modric sont entrés pour suppléer Ozil et Di Maria, mais le Français a dû toucher cinq ballons. Le Croate, lui, a touché le poteau d’une frappe lointaine peu après le retour des vestiaires (52e). Enfin, Sergio Ramos a manqué une incroyable occasion à l’heure de jeu, en ne cadrant pas sa tête. C’était un superbe match de foot, très intense, haletant et particulièrement vivant. Mais alors que le Barça s’est baladé à Grenade (4-1) avec un doublé de Messi (pourtant remplaçant au coup d’envoi), le Real doit bel et bien chercher à rester en vie.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !