À l’aise, Blaise

Blaise Matuidi, courant derrière Olivier Giroud, avait fait un gros match en Espagne. (Reuters)

Blaise Matuidi, courant derrière Olivier Giroud, avait fait un gros match en Espagne. (Reuters)

Blaise Matuidi a encore abattu un travail phénoménal avec le PSG samedi soir à Nancy (0-1). Le milieu de terrain est le seul joueur du Paris Saint-Germain à avoir participé à tous les matches de Ligue 1 cette saison. Pour les internautes du Parisien, il a même gagné ses galons de titulaire en équipe de France lors du voyage en Espagne (1-1).           

7/10. C’est la (bonne) note attribuée par notre rédaction à Blaise Matuidi, samedi soir, à la fin du match Nancy-PSG (0-1) comptant pour la 10e journée du championnat de France de Ligue 1. Appréciation de notre commentateur: "Infatigable au milieu. Il (Matuidi, ndlr) a abattu un travail phénoménal." Premier de sa classe au stade Marcel-Picot, le natif de Toulouse, 25 ans, est 24e au classement des Étoiles France Football avec une moyenne de 5,78. Un classement dominé par son coéquipier Zlatan Ibrahimovic (6,67), pour qui il a ratissé le ballon du but sur la pelouse synthétique nancéienne. "Quand on a un joueur comme Zlatan dans l’équipe, cela facilite les choses. Néanmoins, il ne faut pas oublier le travail des autres, notamment celui de Blaise, des défenseurs ou du gardien", résume Mamadou Sakho, capitaine du Paris Saint-Germain en Lorraine.

"C’est vrai que je me sens bien dans cette équipe. Les joueurs que j’ai à mes côtés m’aident beaucoup dans ma progression, bavarde Matuidi, avec nos confrères de 20 minutes. Dans le jeu, je suis à un poste où on me demande d’avoir une certaine animation, d’alimenter les offensifs. Même si j’ai encore à travailler là-dessus, je pense avoir franchi un cap à ce niveau-là. Puis après, j’ai pris de l’expérience. Lorsqu’on joue des matches de haut niveau, on gagne en expérience. » En parlant de matches, l’ancien joueur de Troyes (2004-2007) puis de Saint-Étienne (2007-2011) en a joués dix sur dix cette saison en L1, dont neuf dans la blouse d’un titulaire de la formation parisienne. Le footballeur d’origine angolaise semble donc être le chouchou du maestro Carlo Ancelotti, lequel, il faut le souligner, doit faire sans les milieux Thiago Motta  et Mohamed Sissoko, tous deux blessés.

Didier Deschamps, lui, l’a fait passer titulaire en Bleu. En Espagne (1-1), Matuidi a, à le lire dans les colonnes du Parisien, disputé "le plus beau match de (sa) carrière". "(C’était) comme une victoire. Tout le monde nous voyait perdants et on a montré qu’on pouvait compter sur nous. Il y a de la qualité dans cette équipe." Et chez Matuidi lui-même, c’est une quasi-certitude pour les lecteurs du quotidien qui étaient 96% à penser que le n°14 de Paris avait gagné ses galons de titulaire contre la Roja. À cette occasion, notre rédaction lui avait déjà adressé un 7, titrant son bulletin par un "Matuidi en patron". "L’homme fort du milieu. D’abord timide, l’ancien Stéphanois est peu à peu monté en puissance, avant d’imposer sa loi dans l’entrejeu. Présent des deux côtés du terrain, il est même à l’origine de plusieurs offensives, à l’image de cette ouverture pour Benzema (74e), lui qui n’a pas pour autant négligé les tâches défensives, comme sur ce retour en fin de match face à Cazorla. Bientôt indispensable ?"            

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

en images
La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça