Reus, l’arme fatale

Marco Reus, buteur sur le terrain de Manchester City le 3 octobre dernier. (Reuters)

Marco Reus, buteur sur le terrain de Manchester City le 3 octobre dernier. (Reuters)

Le Borussia Dortmund (4e) reçoit Schalke 04 (3e) samedi après-midi à 15h30 dans le cadre de la huitième journée de Bundesliga. Si les Borussen Mario Götze (cuisse) et Jakub Blaszczykowski (genou) sont d'ores et déjà forfait pour ce derby de la Ruhr. Marco Reus, lui, sera bel et bien présent sur la pelouse du Signal Iduna Park. La recrue phare de l’équipe de Jürgen Klopp en sera d’ailleurs la pièce maîtresse.

"Je n’ai qu’une certitude pour ce week-end: nous aurons 11 joueurs sur le terrain. Quant à savoir lesquels…" Jürgen Klopp ne le cache pas, le derby de la Ruhr qui se profile tombe mal pour ses troupes, surtout à quatre jours de la réception du Real Madrid en Ligue des champions pour une autre affiche de gala au Signal Iduna Park. Mario Götze, le petit prodige des doubles champions sortants, certes en relative méforme depuis le début de la saison, ne sera pas de la partie samedi contre Schalke 04 en raison d’une blessure à la cuisse aggravée durant la trêve internationale. Comme Jakub Blaszczykowski, touché pour sa part au genou.

A ces deux forfaits acquis s’ajoutent pour le Borussia de gros doutes concernant lkay Gündogan (blessure au pied) et Marcel Schmelzer (douleurs au niveau de la colonne vertébrale), les cas de Mats Hummels (contusion du métatarse), Sebastian Kehl (problèmes musculaires) et Sven Bender (touché au crâne), qui ont repris l’entraînement cette semaine, demeurant incertains. Autant dire que l’armada jaune et noire, déjà reléguée à neuf longueurs du patron munichois, ne se présente pas dans les meilleures dispositions à l’heure de recevoir l’un de ses plus sérieux rivaux. Un club de Gelsenkirchen lui-même repoussé à sept points du leader bavarois et forcément assoiffé d’unités.

L'atout maître

Dans ce contexte, le meilleur atout d’un BvB en mal d’inspiration sera à n’en pas douter Marco Reus, la recrue phare de l’équipe de Jürgen Klopp cet été. Dans la lignée de ces trois précédentes saisons à Mönchengladbach, l’intéressé, formé à Dortmund et désigné meilleur joueur de Bundesliga l’an passé, par la presse comme par l’Union des joueurs de football allemands (VDV), éclabousse le terrain de toute sa classe à chacune de ses sorties. Sous le maillot des champions en titre, endossé 11 fois depuis le début de la saison, le jeune international (il a célébré sa première sélection le 7 octobre 2011) a déjà frappé à six reprises – quatre lors des sept premières journées de championnat. Un bilan auquel il convient d’associer ses trois réalisations avec la Mannschaft (en cinq rencontres), sans oublier ses innombrables passes décisives – deux cette semaine encore à Berlin contre la Suède.

"Sa technique de frappe est remarquable, dixit Miroslav Klose, le bénéficiaires de ses deux offrandes qui n’ont pas empêché les hommes de Joachim Löw de partager les points avec les partenaires de Zlatan ibrahimovic (4-4). Un fin connaisseur auteur de 67 buts en sélection – soit un de moins que son illustre aîné Gerd Müller, recordman national en la matière. Si je pouvais tirer comme lui, j'en aurais inscrit encore plus !" L’hommage en dit long sur le talent et l’aura du jeune homme de 23 ans, considéré outre-Rhin comme le meilleur espoir germanique de sa génération. Difficile aujourd’hui de lui trouver un challenger il est vrai. Et pourtant le ballon rond allemand ne manque pas de promesses.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !