WTA : Clijsters ne veut pas abandonner

WTA : Clijsters ne veut pas abandonner©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 08 octobre 2021 à 16h03

Malgré sa nouvelle élimination d'entrée à Indian Wells, Kim Clijsters (38 ans), qui a enregistré une cinquième défaite consécutive, n'envisage pourtant pas de raccrocher.



Pour Kim Clijsters, ce n'est toujours pas ça. Invitée dans un tournoi d'Indian Wells qu'elle a déjà remporté à deux reprises, en 2003 et en 2005, la Belge de 38 ans s'est de nouveau inclinée d'entrée jeudi, face à la Tchèque Katerina Siniakova (6-1, 2-6, 6-2). Et ce malgré le soutien d'un public californien acquis à sa cause. "Je comprends ça, car moi aussi je l'aime beaucoup", a d'ailleurs réagi son adversaire à l'issue de la rencontre. Clijsters enregistre là sa cinquième défaite consécutive depuis son retour à la compétition en février 2020. Et avant d'être sortie au premier tour du tournoi de Chicago par la Taïwanaise Hsieh Su-Wei la semaine dernière, elle n'était plus apparue sur le circuit depuis un an. De quoi faire renoncer l'ancienne numéro un mondiale, qui pointe aujourd'hui au 1 476e rang au classement WTA ? Pas à l'écouter.

"Pourquoi devrais-je abandonner maintenant ?"

"Quand j'ai commencé cette troisième carrière, je voulais mettre toutes les chances de mon côté. Je m'étais donc fixé deux ans pour disputer un nombre raisonnable de tournois, afin de voir si j'étais capable de retrouver un bon rythme et de pratiquer le tennis que j'aimerais développer, a-t-elle ainsi déclaré après sa défaite, rapporte Le Soir. Cette idée est évidemment tombée à l'eau. Le Covid a tout changé et compliqué les choses. Mais alors que le train est sur les rails et que j'ai le sentiment d'avoir franchi un pas en avant ces derniers mois, je me dis : pourquoi devrais-je abandonner maintenant ? Pour moi, ce n'est pas comme si ces deux années sont terminées et voilà, j'arrête ! On va se mettre autour de la table la semaine prochaine avec mon entourage et voir ce qu'il y a moyen d'établir comme planning." Elle n'exclut ainsi pas de disputer le prochain Open d'Australie, mais aussi de jouer des tournois ITF.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.