Roland-Garros (H) : Mpetshi Perricard, Mannarino, Lestienne et Barrère au tapis

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le mardi 28 mai 2024 à 23h59

Adrian Mannarino, Giovanni Mpetshi Perricard, Constant Lestienne et Grégoire Barrère ont tous quatre été éliminés au premier tour de Roland-Garros. Le jeune Français pourra nourrir des regrets car il a poussé David Goffin à jouer cinq sets.

La fin de journée a été décevante pour le tennis masculin français ce mardi. En l'espace de trois heures, Adrian Mannarino, Giovanni Mpetshi Perricard, Constant Lestienne et Grégoire Barrère ont quitté Roland-Garros dès le premier tour. Après le n°1 français Ugo Humbert dimanche, c'est le n°2 Adrian Mannarino qui s'est incliné d'entrée. Mais les attentes étaient beaucoup moins élevées pour le joueur de 35 ans, qui n'apprécie pas du tout la terre battue et n'a passé le premier tour Porte d'Auteuil qu'à deux reprises dans sa carrière. Opposé au qualifié italien Giulio Zeppieri, 148eme mondial, le 22eme s'est incliné 4-6, 6-2, 6-1, 6-2 en 2h28, concédant une dixième défaite sur ses onze derniers matchs et concluant sa saison sur terre battue sans le moindre succès, ce qui fait un peu tache pour un joueur du Top 25. "Manna" a fait illusion dans le premier set en le remportant grâce à un break d'entrée parfaitement tenu jusqu'à la fin. Mais après avoir de nouveau été breaké d'entrée de deuxième set, l'Italien a complètement mis la main sur cette rencontre. Il a gagné quatre jeux de suite puis a pris le service du Français à 5-2 pour égaliser à une manche partout, avant de gagner la troisième en menant rapidement 4-0 puis 5-1. Dans le quatrième set, Zeppieri a breaké à 0-0 et 4-2 et a remporté ce match sans trembler, ce qui lui permettra d'affronter un Australien (Popyrin ou Kokkinakis) au tour suivant. Quant à Mannarino, il va pouvoir passer à la saison sur gazon, et nul doute que c'est un grand soulagement pour lui.

Mpetshi Perricard si près, si loin... 

Giovanni Mpetshi Perricard disputait quant à lui son deuxième Roland-Garros, à 20 ans, et il s'est incliné en cinq sets pour son entrée en lice. Vainqueur du tournoi de Lyon samedi, le jeune Français, déjà 66eme mondial alors qu'il était 205eme mondial en début d'année, pouvait s'estimer favori contre David Goffin, désormais 115eme mondial. Mais l'expérience du Belge a fini par faire la différence et le quart de finaliste de l'édition 2016 s'est imposé en cinq sets et 3h34 de jeu : 4-6, 6-4, 6-3, 6-7, 6-3. Malgré 22 aces et trois balles de break converties sur trois, le géant français de 2,03m a dû s'avouer vaincu. Il avait bien débuté le match, en remportant la première manche après avoir été mené 4-3 40-30. Mais il a cédé les deux suivantes en perdant son service à 4-4, puis à 0-0. Les choses étaient mal embarquées quand il s'est retrouvé mené 3-1 dans le quatrième set, mais le jeune Lyonnais a réussi à débreaker (3-3) puis signer un tie-break très solide (7-4). Tout s'est donc joué dans la cinquième manche où après avoir souffert pour gagner son premier jeu de service, Mpetshi Perricard a cédé le deuxième, puis encore à 5-3 et Goffin s'est imposé sur sa première balle de match pour s'offrir un deuxième tour contre Alexander Zverev. Le tournoi se termine déjà pour le Lyonnais qui, après avoir brillé sur dur (trois victoires en Challenger) et sur terre (victoire à Lyon), va pouvoir se tester sur gazon. Une surface sur laquelle il n'a disputé qu'un seul match dans sa carrière.

Lestienne n'a pris qu'un set

Cinq jours après avoir fêté ses 32 ans, Constant Lestienne aurait bien aimé s'offrir une première victoire à Roland-Garros en simple. C'est raté. Pour sa deuxième participation, le 91eme joueur mondial est tombé face au 63eme, Roberto Carballes Baena : 6-3, 7-5, 4-6, 6-2 en 3h08, après un match à quatorze breaks. Le Français a perdu le premier set en cédant son service à 1-1 et 5-3, puis le deuxième après plusieurs rebondissements, car il a mené 5-3 et a manqué deux balles de set, avant de perdre quatre jeux de suite pour finir. L'Espagnol a ensuite mené 3-0 puis 4-1 dans la troisième manche et filait vers une victoire facile, mais le Picard lui a donné du fil à retordre en gagnant cinq jeux de suite pour empocher le set. Mais "RCB" a fait valoir sa supériorité dans le quatrième set en gagnant trois jeux à partir de 3-2 pour s'imposer et aller possiblement défier Novak Djokovic au tour suivant.

Barrère cède au bout de la nuit

Il était quasiment minuit sur le court Suzanne Lenglen, lorsque Grégoire Barrère s'est incliné face à Alexander Bublik. Le 112eme joueur mondial, encore au fond du trou il y a quelques semaines au point de penser arrêter sa carrière en fin de saison, a livré une belle bataille mais est tombé sur plus fort. Le Kazakh, 17eme mondial, s'est en effet imposé 6-4, 7-5, 6-3 en 2h15 et sera donc l'adversaire de Jan-Lennard Struff au tour suivant. Malgré un service irrégulier (11 aces, 12 double-fautes), Bublik est parvenu à avoir le mot de la fin dans chaque manche. Dans la première, il a signé un break décisif à 5-4. Dans la deuxième, c'était à 6-5. Et dans la troisième, alors que le Français était revenu de 0-2 à 2-2 et s'était procuré quatre balles de break, bien aidé par un public en feu, Bublik a "climatisé" le Lenglen en sauvant les balles de break et en prenant le service de Barrère sur le jeu suivant (4-2) avant de conclure sur sa première balle de match. Il y aura donc quatre Françaises et cinq Français au deuxième tour de Roland-Garros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.