Tsitsipas : "J'étais le seul à rater l'école pour regarder Roland-Garros"

Tsitsipas : "J'étais le seul à rater l'école pour regarder Roland-Garros"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mercredi 07 octobre 2020 à 21h21

Paraît-il que les enfants n'ont des souvenirs qu'à partir de leurs sept ans... Stefanos Tsitsipas, lui, se rappelle très bien du marathon entre Fabrice Santoro et Arnaud Clément, alors qu'il n'avait pourtant que cinq ans.



Après sa victoire contre Andrey Rublev, mercredi en quarts de finale de Roland-Garros, Stefanos Tsitsipas a confié sur le court aux spectateurs du Chatrier qu'il manquait l'école lorsqu'il était petit pour regarder le tournoi parisien. Il a développé un peu plus tard : "A l'époque, personne ne faisait ça, j'étais le seul. Personne ne regardait le tennis, alors que désormais, il y a beaucoup plus de jeunes Grecs qui jouent au tennis et ratent l'école pour regarder Roland-Garros, j'en suis sûr." Afin de suivre leur nouvelle idole...

"Je me souviens d'avoir regardé un match qui avait duré six heures, Fabrice Santoro contre, je ne sais plus, Arnaud Clément je crois." Bingo, c'était en 2004 et c'est toujours le match le plus long de l'histoire de Roland-Garros (6h33' et 16-14 au cinquième set pour Santoro). Le petit Stefanos Tsitsipas avait alors... cinq ans. "Mon kiné Jérôme Bianchi faisait partie de cette époque, le monde est petit. J'avais regardé des matchs épiques en cinq sets, peut-être de Michaël Llodra et Nicolas Mahut, notamment les matchs qui n'étaient pas sur le Chatrier mais sur le Lenglen. Il y avait mes préférés, Rafael Nadal et Roger Federer. C'était juste avant la fin de l'année scolaire, donc c'était un moment super." Le Grec, n°6 mondial, disputera vendredi sa demie contre Novak Djokovic ou Pablo Carreno Busta.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.