Barty déçue d'avoir dû abandonner

Barty déçue d'avoir dû abandonner©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 03 juin 2021 à 15h11

Numéro 1 mondiale et parmi les favorites de Roland-Garros, Ashleigh Barty a dû abandonner dès le deuxième tour. Une blessure qui provoque une grande frustration chez l'Australienne.



Ashleigh Barty ne soulèvera pas la Coupe Suzanne-Lenglen en 2021. Victorieuse à Roland-Garros en 2019 et absente en raison de la crise sanitaire en 2020, la numéro 1 mondiale a dû abandonner au début de la deuxième manche du match l'opposant à la Polonaise Magda Linette. Totalement dominée par la 45eme joueuse mondiale dans une première manche à sens unique, Ashleigh Barty a très rapidement fait intervenir le service médical du tournoi pour se faire manipuler au niveau du dos. Déjà apparue en difficulté sur la terre battue parisienne lors de sa victoire laborieuse au premier tour face à l'Américaine, l'Australienne a cette fois jeté l'éponge en raison d'une blessure à la hanche et à la cuisse gauches qui ne lui ont pas permis de défendre au mieux ses chances Porte d'Auteuil.

Barty : « On n'a pas eu beaucoup de chance »

Peu après avoir quitté le Court Philippe-Chatrier, Ashleigh Barty s'est présentée en conférence de presse et n'a pas caché que cet abandon est « un crève-cœur ». « On a eu une très belle saison jusqu'ici. On n'a pas eu beaucoup de chance avec le timing et avec cette récidive de blessure aiguë, c'est vraiment décevant, a confié l'Australienne qui restait sur un titre à Stuttgart puis une finale à Madrid avant d'abandonner à Rome. Les trois mois fantastiques que nous avons eus ne seront pas un souvenir effacé de nos mémoires. » Alors que la saison sur gazon et Wimbledon s'annoncent, Ashleigh Barty a ajouté que « nous continuons de faire tout ce qu'il convient de faire » afin de pouvoir être présente lors du Grand Chelem londonien. « Nous essayons de nous donner les meilleures opportunités pour cela », a-t-elle assuré. Pour Roland-Garros, après avoir perdu Naomi Osaka, c'est une mauvaise nouvelle de plus pour le tableau féminin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.