Aucun problème pour Medvedev et A.Zverev, Tsitsipas a usé Isner, fin de parcours pour Fognini et Ruud

Aucun problème pour Medvedev et A.Zverev, Tsitsipas a usé Isner, fin de parcours pour Fognini et Ruud©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 05 juin 2021 à 00h03

Alors que Fabio Fognini s'est incliné lourdement face à Federico Delbonis au troisième tour de Roland-Garros, Alexander Zverev a connu moins de difficultés pour dominer Laslo Djere, tout comme Daniil Medvedev face à Reilly Opelka. Casper Ruud, pour sa part, a chuté en cinq manches face à Alejandro Davidovich Fokina. En soirée, Stefanos Tsitsipas a fini par prendre le meilleur sur John Isner.



Daniil Medvedev a sans doute trouvé la bonne carburation à Roland-Garros. Dans l'incapacité de passer le premier tour lors de ses quatre premières participations aux Internationaux de France, le numéro 2 mondial prendra part aux huitièmes de finale. Opposé à Reilly Opelka, demi-finaliste malheureux lors du Masters 1000 de Rome, le Russe n'a pas su saisir sa chance d'entrée de match pour faire le break et a vu l'Américain prendre l'ascendant pour mener trois jeux à un. C'est alors que Daniil Medvedev a réagi pour remporter quatre jeux consécutifs et ensuite remporter le premier set. Sur sa lancée, la tête de série numéro 2 du tournoi a placé un coup d'accélération en remportant les quatre premiers jeux de la deuxième manche. Reilly Opelka ne trouvant plus de faille sur l'engagement du Russe, la fin de set a été à sens unique pour permettre à Daniil Medvedev de creuser l'écart. Un seul break en début de troisième manche aura suffi à la tête de série numéro 2 pour prendre un ascendant définitif dans cette rencontre. Manquant toutefois le double break, c'est sur un jeu blanc que le Russe a mis un terme aux débats (6-4, 6-2, 6-4 en 1h40') et se qualifie pour les huitièmes de finale de Roland-Garros. Tête de série numéro 22, Cristian Garin sera le prochain adversaire de Daniil Medvedev. Pour cela, le Chilien a pris le meilleur sur l'Américain Marcos Giron en quatre manches. Si le 23eme joueur mondial a été impitoyable en début de match, avec un premier set à sens unique, la réaction du 84eme au classement ATP a été très nette. Marcos Giron, mené cinq jeux à deux, a remporté cinq jeux consécutifs pour revenir à une manche partout. Toutefois, Cristian Garin a ensuite repris sa domination avec deux sets expéditifs pour conclure (6-1, 5-7, 6-2, 6-2 en 2h33').

Tsitsipas a fait craquer Isner et retrouvera Carreño Busta

Stefanos Tsitsipas s'est imposé à l'usure face à John Isner. Dans le froid et, parfois, la pluie de la session de soirée du Court Philippe-Chatrier, la tête de série numéro 5 de Roland-Garros a fini par avoir le dernier mot contre l'Américain. Pourtant, le Grec a abordé cette rencontre comme un « diesel » car c'est bien John Isner qui a eu d'entrée les deux premières balles de break du match. Mais, dans une première manche équilibrée et qui allait se régler au jeu décisif, le 34eme joueur mondial a profité d'un jeu de service manqué de Stefanos Tsitsipas pour breaker sur un jeu blanc pour remporter la manche sans concéder de point. Le numéro 5 mondial, après avoir manqué trois opportunités de break dans le quatrième jeu de la deuxième manche, a été dos au mur quand l'Américain a eu une chance de prendre son service pour ensuite engager pour le set. Cette balle de break, Stefanos Tsitsipas a su la sauver pour ensuite aller chercher lui-même le break et revenir à une manche partout sur un dernier jeu blanc. Dans un duel entre frappeurs, avoir une manche entière sans balle de break n'a rien eu de surprenant et c'est ce qui est arrivé dans le troisième set. Toutefois, face à un John Isner qui a commencé à donner des signes de fatigue, le Grec a saisi sa chance pour prendre l'ascendant, qui s'est avéré définitif. En effet, Stefanos Tsitsipas a décidé de presser le pas à l'entame du quatrième set avec le break d'entrée. John Isner a tout donné pour résister mais cela ne s'est finalement traduit que par un maigre jeu de service remporté. Enchaînant à nouveau trois jeux consécutifs, la tête de série numéro 5 des Internationaux de France valide son billet pour les huitièmes de finale (5-7, 6-3, 7-6, 6-1 en 2h41') et retrouvera Pablo Carreño Busta. En effet, ce dernier est en route pour égaler son meilleur résultat sur la terre battue parisienne. Quart de finaliste en 2017 et 2020, l'Espagnol disputera les huitièmes de finale. Pour cela, la tête de série numéro 12 du tournoi a pris le meilleur en trois manches sur Steve Johnson. Si l'entame de match a été équilibrée, c'est après avoir écarté deux balles de break que Pablo Carreño Busta a fait la différence dans la première manche avec le break puis le set à sa première occasion. Sur sa lancée, le 12eme joueur mondial a remporté les quatre premiers jeux du deuxième set. C'est alors que Steve Johnson s'est ressaisi pour effacer sur un jeu blanc un de ses deux breaks de retard. Ce qui n'a toutefois pas été suffisant pour revenir dans le match, se retrouvant ensuite mené deux manches à rien. Sans solutions sur la mise en jeu de son adversaire, l'Américain a concédé le break dès le premier jeu de la troisième manche puis une deuxième fois dans le cinquième jeu. A sa deuxième opportunité, Pablo Carreño Busta a validé son billet (6-4, 6-4, 6-2 en 2h03') pour un duel face à Stefanos Tsitsipas.

A.Zverev rejoint Nishikori

Alexander Zverev sera bien au rendez-vous des huitièmes de finale de Roland-Garros. L'Allemand, tête de série numéro 6 des Internationaux de France, n'a passé que deux petites heures sous le toit du Court Philippe-Chatrier, déployé pour la première fois de la quinzaine en raison de la pluie qui s'est invitée Porte d'Auteuil, pour venir à bout de Laslo Djere. Une rencontre qu'Alexander Zverev a démarré tambour battant, breakant deux fois le Serbe pour mener très vite quatre jeux à rien. Jamais inquiété sur son service, le sixième joueur mondial a tout d'abord manqué deux balles de set sur l'engagement du 55eme mondial avant de conclure le premier set sur un jeu blanc. L'entame de la deuxième manche a été la réponse du berger à la bergère avec Laslo Djere qui a breaké sur un jeu blanc d'entrée pour mener trois jeux à rien. Si Alexander Zverev a su effacer ce break de retard, l'Allemand a perdu une nouvelle fois son engagement pour être mené cinq jeux à deux. C'est alors que ce dernier a réalisé une « remontada », effaçant trois balles d'égalisation à une manche partout pour, à l'issue d'une série de cinq jeux remportés consécutivement, creuser l'écart dans cette rencontre. Le break d'entrée de troisième set aurait pu achever Laslo Djere mais le Serbe s'est battu et a eu, dans la foulée, trois balles de débreak dans un jeu interminable. Toutefois, plus solide, l'Allemand a résisté pour aller chercher le double break puis conclure la rencontre sur un jeu blanc (6-2, 7-5, 6-2 en 2h09'). Pour une place en quart de finale, Alexander Zverev devra en découdre avec Kei Nishikori. Le Japonais, pour sa part, n'aura pas passé plus d'une heure sur le court, profitant de l'abandon d'Henri Laaksonen, visiblement touché à la cuisse gauche, à l'entame de la deuxième manche (7-5, 0-0 en 54 minutes).

Fognini quitte déjà Roland-Garros, Ruud aussi

Tête de série numéro 27, Fabio Fognini ne verra pas la deuxième semaine des Internationaux de France. L'Italien a, en effet, été éliminé dès le troisième tour par l'Argentin Federico Delbonis. Ce dernier, 51eme joueur mondial, a creusé l'écart dès l'entame des débats pour, avec deux breaks en poche, mener cinq jeux à un. La réaction de Fabio Fognini lui aura permis d'effacer un de ses deux jeux de service de retard mais c'est bien Federico Delbonis qui a eu le dernier mot à sa première balle de set. Plus accrocheur, l'Argentin a une nouvelle fois pris le service de son adversaire dès l'entame de la deuxième manche avant d'écarter trois balles de débreak. Si l'Italien a ensuite pu remporter son engagement, il a alors coulé, perdant quatre jeux consécutifs pour se retrouver mené deux manches à rien. Un seul break, dès le deuxième jeu, aura suffi à Federico Delbonis pour sceller le sort de cette rencontre. Manquant ensuite deux balles de double break puis une première balle de match sur le service de Fabio Fognini, le 51eme joueur mondial a conclu sur sa propre mise en jeu (6-4, 6-1, 6-3 en 2h08'). Pour une place en quarts de finale, l'Argentin devra en découdre avec Alejandro Davidovich Fokina. L'Espagnol est, en effet, venu à bout de la tête de série numéro 15 Casper Ruud au bout d'un combat long de plus de quatre heures. Grâce à deux jeux décisifs, le 46eme joueur mondial a su prendre l'ascendant dans les première et troisième manches. Mais, à réaction, le récent vainqueur du tournoi ATP de Genève a su revenir, infligeant même un six jeux à zéro dans le quatrième set. La dernière manche a vu les deux joueurs rivaliser jusqu'au onzième jeu quand, saisissant sa chance, Alejandro Davidovich Fokina a pris le service de son adversaire. Mais, au moment de conclure, l'Espagnol a connu bien des difficultés. Devant écarter quatre balles d'égalisation à six jeux partout, ce qui n'est pas synonyme de jeu décisif à Roland-Garros, c'est à sa cinquième balle de match que le 46eme joueur mondial a validé son billet pour les huitièmes de finale (7-6, 2-6, 7-6, 0-6, 7-5 en 4h35'), son meilleur résultat Porte d'Auteuil, lui qui avait déjà atteint ce stade de la compétition lors du dernier US Open.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.