ATP : Sinner, " c'est très fort "

ATP : Sinner, " c'est très fort "©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 06 février 2021 à 11h42

Agé de seulement 19 ans, Jannik Sinner s'annonce comme l'un des prétendants à la relève du tennis mondial derrière les cadors. L'Italien impressionne et ça ne fait peut-être que commencer.



Derrière les « ogres » Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer, il y a bien évidemment Dominic Thiem. Mais pour prétendre inquiéter les géants du jeu en 2021, ils ne sont qu'une poignée de joueurs à pourvoir postuler alors que l'Open d'Australie, première levée du Grand Chelem, débute lundi à Melbourne. Il peut y avoir Daniil Medvedev ou Stefanos Tsitsipas. Mais un autre nom émerge ces derniers temps : celui de Jannik Sinner.

Le jeune Italien de 19 ans avait frappé les esprits en inquiétant Nadal lors du dernier Roland-Garros, en quarts de finale (7-6, 6-4, 6-1). Il avait d'ailleurs été l'élément le plus dangereux pour l'Espagnol sur la route d'un 13eme Roland-Garros. Sinner a confirmé et déjà bien commencé 2021 puisqu'il vient de se qualifier pour la finale du tournoi de Melbourne (Great Ocean Road Open). Le Transalpin frappe fort des deux côtés et impressionne. « Il m'a fait beaucoup d'effet. C'est très fort, très complet et en plus il est encore un peu frêle, donc il va s'étoffer, confie à son sujet Arnaud Di Pasquale dans L'Equipe de samedi. Ça part bien des deux côtés, ça volleye, ça sert. Et c'est très relâché... Avec l'aspect découverte en plus, la séduction est encore plus forte. »

Paul-Henri Mathieu : « Tu as l'impression qu'il est là depuis dix ans »

L'ancien DTN n'est pas le seul sous le charme du jeune droitier. « C'est lui qui m'a le plus impressionné, à cause de la vitesse à laquelle il progresse... Et avec en plus une sérénité de dingue, dès qu'une étape est franchie. Tu as l'impression qu'il est là depuis dix ans », souligne Paul-Henri Mathieu, ancien numéro 12 mondial. « Il fait un peu ''froid'', il n'est pas très expressif, mais ça ne me dérange pas, explique de son côté Florent Serra, ex-36e mondial sur celui qui est actuellement placé au même rang de l'ATP. Il est très fort dans ses déplacements. Il a son plan de jeu, quoi qu'il arrive. Tu lui fais une balle moyenne, et tout de suite c'est le rouleau compresseur. Il y va, il t'use, il t'use... Il a quelques progrès à faire dans les variations, pour encore plus surprendre, mais vu ce qu'il envoie déjà... »


Escudé : Sinner « dans les dix premiers mondiaux à la fin de la saison »

Sinner peut voir grand. « Il sera à mon sens dans les dix premiers mondiaux à la fin de la saison, estime Nicolas Escudé. Ce n'est pas forcément le plus talentueux, mais c'est celui qui a déjà une solidité et une maturité dans son jeu. Les bases sont déjà posées et ça, ça va le faire avancer extrêmement vite. Il a déjà le socle avec un niveau moyen extrêmement élevé. » Pour l'ancien coach d'Amélie Mauresmo, Loïc Courteau, Sinner est « l'un des candidats pour faire quelque chose. » En quête d'un premier titre pour entamer la nouvelle année de la plus belle des manières, Sinner affrontera dimanche son compatriote Stefano Travaglia en finale à Melbourne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.