Voile : La justice donne raison à Gabart en vue de la Route du Rhum

Voile : La justice donne raison à Gabart en vue de la Route du Rhum©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 21 juillet 2022 à 18h15

Le Tribunal Judiciaire de Paris a donné à François Gabart l'autorisation de participer à la Route du Rhum avec son trimaran SVR-Lazartigue, dont la légalité est contestée.



C'est une décision de justice qui va faire grincer des dents. Depuis de longs mois, la classe Ultim est au cœur d'une bataille concernant la légalité de SVR-Lazartigue, le trimaran flambant neuf de François Gabart. En effet, selon les rivaux du skipper de Saint-Michel, le nœud du problème tient au fait que certaines manœuvres ne sont pas possibles sans visibilité directe, ce qui n'est techniquement pas conforme aux règlementations spéciales offshore. Alors qu'un écran lié à une caméra semble régler ce problème, un conflit a éclaté entre François Gabart et ses rivaux Armel Le Cléac'h, Charles Caudrelier et Thomas Coville en raison de la volonté de ce dernier de prendre part à la prochaine Route du Rhum. Les deux camps restant inflexibles, la justice a été saisie et le Tribunal Judiciaire de Paris s'est exprimé à se sujet ce jeudi, tranchant en faveur du skipper de SVR-Lazartigue. En l'état de la procédure, François Gabart pourra se présenter le 6 novembre prochain à Saint-Malo au départ de la transatlantique menant vers Pointe-à-Pitre.

Gabart : « Je suis soulagé de cette décision »

Dans un communiqué publié peu après la décision du tribunal, François Gabart n'a pas caché son soulagement. « Je suis soulagé de cette décision qui me permet de me concentrer sereinement sur les entraînements et la compétition qui nous attend, a ainsi déclaré le navigateur. Je suis aussi heureux de retrouver les autres skippers sur la ligne de départ. Tous ces bateaux réunis permettront encore de nouvelles courses mémorables pour tous les passionnés qui ont fait preuve d'un soutien sans faille. » Propriétaire du trimaran au travers du Groupe Kresk, Didier Tabary a appelé au dialogue entre les parties prenantes de cette affaire. « J'espère que le dialogue pourra reprendre avec la classe Ultim de façon plus sereine afin de restaurer un climat de confiance permettant de préparer l'avenir », a déclaré ce dernier. Toutefois, l'affaire pourrait être loin d'être terminée avec un potentiel appel des trois navigateurs contestataires. Dans ce cas de figure, François Gabart pourrait bien être privé de la Route du Rhum.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.