XV de France : Quelles seront les nouvelles têtes pour le Tournoi des 6 Nations

XV de France : Quelles seront les nouvelles têtes pour le Tournoi des 6 Nations ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le mercredi 06 décembre 2023 à 16h45

Alors que la Coupe du Monde s'est achevée sur une déception, Fabien Galthié va entamer dès 2024 un nouveau cycle et cela devrait se traduire par un groupe remanié autant que le staff qui l'encadrera.



Un nouveau chapitre va s'ouvrir pour le XV de France. Le premier mandat de Fabien Galthié s'est achevé sur la cruelle désillusion d'une défaite d'un point face à l'Afrique du Sud en quarts de finale d'une Coupe du Monde disputée à domicile. Le deuxième va démarrer dès le début de l'année 2024 avec la préparation du Tournoi des 6 Nations. A cette occasion, les joueurs vont découvrir un staff remanié, avec Patrick Arlettaz, Laurent Sempéré ou encore Nicolas Jeanjean qui vont remplacer Laurent Labit, Karim Ghezal ou encore Thibaut Giroud. Enfin, Raphaël Ibañez a vu ses responsabilités être modifiées par la Fédération Française de rugby (FFR). Toutefois, le plus gros des changements devrait à n'en pas douter concerner le groupe de joueurs. En effet, même si Uini Atonio et Romain Taofifenua sont prêts à revenir sur leur décision de mettre un terme à leur carrière internationale, Fabien Galthié pourrait être tenté d'insuffler un vent de jeunesse dans son groupe avec la promotion de plusieurs éléments de l'équipe de France des moins de 20 ans sacrée l'été dernier.

Meafou et Tuilagi pourraient faire très mal

Mais le « petit nouveau » dont le nom est le plus évident reste celui d'Emmanuel Meafou. Après avoir pris contact avec le groupe lors de la préparation de la Coupe du Monde dans l'espoir d'une dérogation qui n'est jamais venue, le deuxième-ligne de Toulouse a enfin passé les obstacles réglementaires l'empêchant de jouer avec le XV de France. En effet, le joueur d'origine néo-zélandaise ayant grandi en Australie satisfait désormais aux critères édictés par World Rugby et y a ajouté la nationalité française obtenue au début du mois de novembre. Un poste de deuxième-ligne qu'il pourrait partager avec un joueur aussi jeune qu'impressionnant en la personne de Posolo Tuilagi. Le fils de l'ancien international samoan Henry Tuilagi et neveu de l'international anglais Manu Tuilagi a tout pour devenir une terreur au niveau international par son gabarit (1,94m pour 150kg) et sa puissance, qui fait déjà merveille en Top 14 avec Perpignan. La jeunesse pourrait également s'inviter en troisième-ligne avec Marko Gazzotti, cadre des champions du monde U20, même si ce dernier ne semble pas encore totalement prêt pour le très haut niveau, qui demande d'enchaîner les performances à un rythme soutenu.

Des portes ouvertes en charnière

Les postes qui pourraient également voir la concurrence s'intensifier seront ceux de demi de mêlée et de demi d'ouverture. Alors qu' Antoine Dupont va se consacrer au rugby à 7 pour Paris 2024, Romain Ntamack sera également absent sur blessure. S'il semble logique que Fabien Galthié mise sur Maxime Lucu et Baptiste Couilloud à la mêlée, Nolann Le Garrec fait partie des candidats grâce à ses bonnes performances sous le maillot du Racing 92, où il fait toujours plus figure de titulaire indiscutable. Pour ce qui est de l'ouverture, Hugo Reus semble bien avoir tout ce qu'il faut pour intégrer le groupe France à 19 ans. Sur la lancée du Mondial U20, le Rochelais a brillé en club et, surtout, a su faire preuve de sang-froid. En ce qui concerne les lignes arrières, Louis Bielle-Biarrey a convaincu lors de la Coupe du Monde quand Emilien Gailleton mériterait d'être revu en sélection. Toutefois, la jeune génération pousse déjà fort avec le Girondin Nicolas Depoortere et également le Parisien Léo Barré, qui reste sur un festival lors du succès du club de la Capitale face à Toulouse le week-end dernier. Les premiers arbitrages arriveront vite, Fabien Galthié n'ayant pas hésité à appeler 19 nouveaux éléments pour son premier Tournoi en 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.