XV de France : Galthié justifie ses choix

XV de France : Galthié justifie ses choix©Panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 15 juillet 2021 à 19h50

Après avoir dévoilé sa composition ce jeudi pour le 3eme test-match contre l'Australie, Fabien Galthié, le sélectionneur du XV de France, a répondu à quelques question en conférence, notamment à propos d'Arthur Vincent et de Baptiste Couilloud.



Pour le 3eme test-match contre l'Australie, ce samedi (12h05), Fabien Galthié a tranché. Sur un groupe de 41 joueurs, neuf joueurs n'auront pas jouer une minute lors de cette tournée, alors que six éléments (Gaëtan Barlot, Anthony Jelonch, Baptiste Couilloud, Arthur Vincent, Damian Penaud et Melvyn Jaminet) auront été à chaque fois titulaires. En conférence de presse, le sélectionneur français a notamment évoqué les cas du centre de Montpellier et le demi de mêlée de Lyon. « Arthur Vincent fait partie des joueurs qui ont marqué énormément de points. On le sélectionne depuis deux ans maintenant, malgré son jeune âge et au début sa faible expérience en Top 14. Il confirme, sortie après sortie, adversaire après adversaire, contexte après contexte. Il est très présent et il fait partie des meilleurs. Il aide notre équipe à grandir. (...) Baptiste Couilloud, on l'a sélectionné depuis notre arrivée, il fait partie des meilleurs demis de mêlée français et il compte pour nous. C'est l'occasion pour lui d'enchaîner de l'expérience, de la légitimité. Et surtout, il se sent bien. Il n'a pas fini les matchs et il récupère vite », a-t-il expliqué.

« Villière a su faire preuve de courage »

« Le scénario du match précédent à jouer. On a fait 6-2 (6 avant et 2 arrières) sur le banc et au bout de huit minutes, Gabin Villière se fait une très grosse entorse à la cheville. On était vraiment embêtés parce qu'on avait Sekou Macalou qui pouvait le couvrir à l'aile mais on avait besoin de lui en 3eme ligne. Heureusement que Gabin Villière a su faire preuve de courage, de dureté mentale. Au niveau international, c'est différent du Top 14 parce qu'en Top 14, on a droit à beaucoup de changements, a par la suite confié Galthié, à propos du fait qu'il soit passé en 5-3, avec Teddy Iribaren, Anthony Bouthier et Julien Hériteau sur le banc. À partir de la 50eme, il y a beaucoup de joueurs qui rentrent et qui sortent. Là, c'est un peu l'inverse. À partir de la 50eme, ça accélère et les matchs se jouent souvent sur les trois dernières actions. On a besoin de joueurs capables de monter le curseur et d'aller dans des intensités qu'ils connaissent peu. Comme la victoire se joue sur une possession, il faut vraiment avoir un maximum de capacité à dépasser ses limites. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.